X-Men: Days of Future Past

Bryan Singer, le géniteur des X-Men au cinéma, reprend en main la franchise pour notre plus grand bonheur.

1
364
Actuellement au cinéma

Avant d’aborder en détail le film, il faut être clair. Si l’on n’a pas suivi cinq ou six films précédents des X-Men, avec X-Men: First Class/Le Commencement comme prérequis, on aura de la peine à se situer. Si c’est votre cas, alors vous sortirez du cinéma ayant vu un bon film de science-fiction, si par contre vous avez diligemment suivi la franchise dès X-Men en 2000, alors vous verrez un chef d’œuvre. Je figure dans la seconde catégorie.

Malgré ses quelques incohérences et rares absurdités durant le film, il s’agit certainement du meilleur film de la franchise Marvel des X-Men. C’est aussi un point important à signaler ici, le film est distribué par Fox tandis que Disney s’occupe du « reste » de Marvel (Iron Man, Thor, Avengers). La différence majeure entre les deux est la continuité, car autant elle est bien ficelée et soignée chez Disney, autant c’est devenu un cauchemar pour le monde des X-Men. Celles et ceux ayant vu X-Men Origins : Wolverine comprendront rapidement. C’est aussi le prérequis et le bagage combiné des divers X-Men et films Wolverine qui font de ce film le bijou qu’il est. Ce sont des années de films qui culminent avec ce projet, et ma parole que la barre vient d’être fixée haut…

Concernant le film en soi, c’est une histoire classique centrée sur le thème de la rédemption, de la seconde chance où votre destin est entre vos mains. Dans un futur dystopique où, Magneto avait raison, les mutants sont chassés et exterminés, les derniers survivants abattent leur ultime carte pour sauver leur futur, en changeant un événement clef du passé concernant Mystique (Jennifer Lawrence). Wolverine (Hugh Jackman), de par sa mutation et le fait qu’il soit âgé de centaines d’années, est choisi pour retourner en 1973 grâce aux pouvoirs de Kitty Pride (Ellen Page). Le Professeur X (Patrick Stewart, James McAvoy dans sa jeunesse) et Magneto (Ian McKellen, Michael Fassbender dans sa jeunesse) se retrouvent alliés alors qu’ils ne pouvaient être plus distants à l’époque. De nombreux acteurs reprennent leurs rôles des films précédents, mais c’est l’addition de Peter Dinklage (Tyrion Lannister de Game of Thrones) dans le rôle de Bolivar Trask qui a attiré le regard. Un rôle exécuté à la perfection.

En effet, tous les acteurs sont éblouissants. Ils nous gratifient de scènes grandioses (celle de Quicksilver/Vif-argent avec les gardes ; Charles et Erik dans l’avion ; lorsque le Professeur lit l’esprit de Wolverine), magnifiquement interprétées, des détails qui, lorsque remarqués, vous montrent que la cinématographie est recherchée et poussée au plus haut niveau. Plusieurs fois durant le film je fus plaqué dans mon siège, anxieux de découvrir les dénouements. C’est un film quasi-irréprochable, visuellement époustouflant (le premier film X-Men à être tourné en 3D) avec une musique immersive signée John Ottman, acolyte habituel de Bryan Singer, et le meilleur scénario de voyages dans le temps depuis Looper.

C’est pour ce genre de film que l’on paie pour aller au cinéma. On se rapproche de la perfection du genre de la science-fiction.

P.S. : Il y a une scène après le générique, donc restez dans vos sièges.

Noté : 4.5 / 5

Bande-Annonce

Casting
Hugh Jackman
James McAvoy
Michael Fassbender
Jennifer Lawrence
Peter Dinklage
Nicholas Hoult
Evan Peters
Patrick Stewart
Ian McKellen
Ellen Page
Shawn Ashmore
Omar Sy

Détails
Date de sortie en Suisse: 21.05.2014
Réalisateur: Bryan Singer
Pays de production: Etats-Unis
Durée du film: 131 minutes
Genre: Science-Fiction / Action

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleKlapp Klapp
Next articlePatrice | fyah fyah à Lausanne
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!