La Trêve, un True Detective à la sauce belge

Le mystère persiste dans "La Trêve"...

1
145
La Trêve - Image droits réservés - © RTBF

Yoann Peeters est un détective au bout du rouleau, profondément touché par la mort de sa femme. Il décide, avec sa fille, de reprendre un nouveau départ dans le petit village d’Heiderfeld, patrie qui a vu son père écrivain pondre son plus beau livre. Mais la petite communauté d’Heiderfeld est entachée d’une mort suspecte, celle d’un jeune footballeur de l’équipe locale. Driss Assani, jeune togolais, est retrouvé dans un rivière couvert de coups. Alors que le détective Peeters était venu chercher le calme, il prend le commandement d’une enquête qui déterrera de nombreux secrets enfouis par les villageois.

Comment ne pas penser à True Detective quand nous prenons part à cette aventure morbide. La Trêve est de moins bonne facture, certes, mais l’intrigue est tout à fait passionnante. Avec Yoann Peeters (Yoann Blanc), cette immersion dans ce village reculé de la Belgique assure une atmosphère étrange. Malmené par son commandant de corps, le détective possède l’expérience de ce genre d’enquête, mais la police locale, elle, n’est pas préparée à ce genre d’incident. Le cruel manque de professionnalisme freinera le bon déroulement de l’opération, irritant considérablement Peeters.

Fragilisé psychologiquement

Très fébrile après la mort de sa femme, le détective multiplie les séances chez le psy. Loin d’être dans son assiette, il trouve dans cette affaire une sorte de prétexte pour oublier la réalité. Parfaitement écrit et subtilement interprété par Yoann Blanc – acteur né à Genève -, Peeters est un personnage central qui s’infiltre dans un endroit où tout semble pervertit. Consanguinité, sadomasochisme, drogues, corruption, trafic d’êtres humains. Heiderfeld n’est pas un endroit où il fait bon vivre, mais bien un lieu qui a tout d’un genre de secte. Le temps est suspendu à Heiderfeld, et personne ne doit bousculer le petit train-train austère des villageois, pas même un représentant de la loi.

Sombre atmosphère à Heiderfeld - Image droits réservés - © RTBF
Sombre atmosphère à Heiderfeld – Image droits réservés – © RTBF

Bien filmé, bien écrit, La Trêve est une série surprenante, qui nous entraîne subtilement dans une enquête qui fait office d’iceberg. Si la pointe est symbolisée par Driss Assani, Yoann Peeters et son coéquipier, Guillaume Kerbusch (Sebastian Drummer), sont amenés à découvrir la partie immergée de cet iceberg. Heiderfeld est un piège où de nombreuses personnes gravitent autour pour garder les nombreux mystères qui planent sur ce village. Les langues ne se délient que très rarement…

Particulièrement attrayante plus l’enquête avance, La Trêve est – grossièrement – un croisement entre True Detective et Wayward Pines. Les créateurs Matthieu Donck, Benjamin d’Aoust et Stéphane Bergmans réussissent à nous attirer dans un récit mystérieux, plein de rebondissements. En somme, une série qui surprend par son rythme soutenu, nous basculant de personnage en personnage en gardant une excellente structuration narrative. Tout est lié, tout s’imbrique judicieusement et sans accrocs. À l’image de son personnage principal, La Trêve fonctionne en introspection. Un série à déguster sans hésiter !

Casting : Yoann Blanc, Guillaume Kerbusch, Jean-Henri Compère, Anne Coesens, Catherine Salée, Sophie Breyer, Sophie Maréchal, Lara Hubinont.

Création : Matthieu Donck, Benjamin d’Aoust, Stéphane Bergmans
Genre : Drame, Policier, Thriller
Réalisée par : Matthieu Donck
Format : 10 épisodes – 52 minutes
Pays : Belgique
Date de sortie en Suisse : 3 juin 2016 sur RTS 1
Production : Hélicotronc

La Trêve | Bande-annonce