Suicide Squad

Les super-méchants sont de sortie dans "Suicide Squad".

0
1208
Suicide Squad - Image droits réservés - © Warner Bros

Une bande de super-vilains sont engagés pour venir en aide à la population. Menacés par le pouvoir d’une sorcière (Enchantress) surpuissante, les Etats-Unis ne peut être sauvés que par des « bad guys », armés jusqu’aux dents et encadrés par l’élite de l’armée américaine. Le gouvernement tient en laisse ces anti-héros pour une mission-suicide qui ne sera pas sans conséquence. Vont-ils s’astreindre à cette tâche suicidaire ? La « Suicide Squad » est désormais formée pour partir au front.

Vu comme le « sauveur » d’un été décevant, Suicide Squad se profilait comme le feu d’artifice estival attendu par une horde de fans du septième art. C’est dans les mains de David Ayer – auteur du bon Fury – que DC Comics a décidé de refiler les clés du blockbuster, après le lynchage non-justifié du dernier Batman v Superman de Zack Snyder. Une requête périlleuse pour Ayer.

Entrée en matière énergique

Dès l’entame, Suicide Squad nous présente dans les détails l’escouade qui mènera cette guerre pour protéger l’humanité. Entre les morceaux des Rolling Stones et des White Stripes, le départ laisse présager de belles choses. Tout s’enchaîne très vite, les scènes sont avalées rapidement et nous voilà avec une présentation énergique des super-méchants. Harley Quinn (Margot Robbie) nous est dévoilée sous la forme d’une psychologue tombée éperdument amoureuse du Joker (Jared Leto) avant de se transformer en une folle incontrôlable, à l’image de son amant diabolique. Tiens, en parlant de diable, parlons de Chato Santana (Jay Hernandez) – plus connu sous le nom de El Diablo – qui, sous la colère, a explosé sa maison et sa famille par la même occasion. Depuis ce jour, il ne souhaite plus utiliser le feu qui brule en lui. Non, plus de déflagrations meurtrières malgré les encouragements de son partenaire, Deadshot (Will Smith). Deadshot, ce tueur à gage à la gâchette aussi précise qu’une horloge helvétique, lui, ne souhaite qu’être auprès de sa fille. Autres criminels à citer, Killer Croc (Adewale Akinnuoye-Agbaje), une créature immonde qui hante les égouts, Capitaine Boomerang (Jai Courtney) et Katana (Karen Fukuhara) viennent grossir les rangs de la « Suicide Squad ». Le décor est planté.

Deadshot (Will Smith) et HArley Quinn (Margot Robbie) - Image droits réservés - © Warner Bros
Deadshot (Will Smith) et HArley Quinn (Margot Robbie) – Image droits réservés – © Warner Bros

Ce petit monde se retrouve sous le commandement de Rick Flag – excellemment interprété par Joel Kinnaman – et d’Amanda Waller (Viola Davis), l’instigatrice de cette union. Cette dernière met en place cette brigade de méta-humains à la force du poignet et fait valoir son grade pour « faire chanter » le gouvernement et lui soumettre ce projet un peu dingue. Mais à travers cette manigance, Amanda Waller possède une arme secrète : le coeur d’Enchantress. Là se trouve la petite astuce, car cette sorcière hante le Dr. June Moone (Cara Delevingne) – résultat d’une excursion mystérieuse au fin fond d’une grotte perdue – alors que l’archéologue (possédée) entretient une relation avec…Rick Flag. Tout le long, l’officier Navy Seal tentera vainement de combattre Enchantress et de préserver la femme de sa vie.

Feu d’artifice transformé en pétard mouillé

Si la mise en scène se veut très énergique et rythmée, la sensation d’être trimballé de part en part rend le film indigeste par instants. Ayer tente d’intégrer les personnages avec une certaine maitrise – DC Comics place ses pions pour l’arrivée de Justice League – mais se perd avec cette armada de personnages à inclure. Suicide Squad est un assemblage de scènes d’action et d’humour hasardeux. Même si plusieurs scènes sont vraiment drôles, la balance entre la comédie et le film sombre – à la manière d’un Batman v Superman – ne fonctionne pas.

Enchantress (Cara Delevingne), la sorcière maléfique - Image droits réservés - © Warner Bros
Enchantress (Cara Delevingne), la sorcière maléfique – Image droits réservés – © Warner Bros

Suicide Squad (comme son réalisateur) se cherche un style, naviguant dans un flot de couleurs pétantes, à l’image du Joker, et passe dans un style plus « dark ». Ces choix de couleurs sont symptomatiques des errances et du manque d’initiative de David Ayer. Si la sauce prend agréablement par moments, à d’autres instants, l’incohérence est de mise.

Loin d’être le long-métrage attendu après les bande-annonces dévoilées sur la toile, Suicide Squad n’est peut-être pas à la hauteur, certes, mais le casting – on retiendra surtout Margot Robbie, Joel Kinnaman, Viola Davis et Jared Leto – saura faire palpiter les milliers fans de l’univers DC Comics.

Suicide Squad | Bande-annonce

Fiche technique :

Réalisé par : David Ayer
Date de sortie : 3 août 2016
Durée : 2h03min
Genre : Action, Fantastique
Pays : USA
Scénario : David Ayer
Photographie : Roman Vasyanov
Musique : Steven Price
Distributeur suisse : Warner Bros

Casting :

Will Smith
Margot Robbie
Jared Leto
Joel Kinnaman
Viola Davis
Jai Courtney
Ike Barinholtz
Jay Hernandez
Karen Fukuhara
Cara Delevingne
Scott Eastwood
Adewale Akinnuoye-Agbaje
Adam Beach
Ben Affleck
Common
Jim Parrack