Batman v Superman : Dawn of Justice

Qui est le meilleur des deux ?

2
398
Batman V Superman : Dawn of Justice - Image droits réservés - © Warner Bros

Il est là! L’affrontement suprême entre Batman et Superman qui a tant fait saliver les fans de la franchise DC Comics vont pouvoir enfin se délecter d’un film de super-héros à l’action bien sentie.

À l’annonce de la préparation d’un film sur l’affrontement des deux têtes d’affiche de DC, l’euphorie était de mise. À la tête du projet, Zack Snyder (300, Man of Steel) prenait l’un des projets les plus ambitieux du genre super-héros. Plusieurs émettaient des doutes sur le choix de prendre Zack Snyder pour mener à bien le projet, mais ce n’est rien comparé au tollé après l’annonce du nouvel acteur qui camperait le rôle tant convoité de Batman. Laissé vacant par Christian Bale, Ben Affleck s’est vu proposer le rôle de Bruce Wayne après d’innombrables spéculations.

L’un est un milliardaire aux gadgets redoutables, l’autre est un être venu d’ailleurs qui possède une force sans limite. Batman et Superman, deux super-héros qui peinent à cohabiter dans un univers devenu trop petit pour les deux. Batman reproche à Superman d’user à mauvais escient de sa puissance hors-norme. Alors que les deux se crêpent le chignon, un autre danger se précise dangereusement.

Ben Affleck convaincant

Dès le départ, nous retrouvons un Ben Affleck affuté comme jamais. Ben Affleck est bien Bruce Wayne, bien le Batman qu’on attendait. Si Batman est résolument sombre, le charisme d’Affleck s’accorde à merveille avec le Chevalier noir, qui ressasse un passé tronqué par la mort de ses parents. À cauchemarder à tout va, Bruce Wayne traîne son spleen à travers des soirées mondaines en gardant son âme de justicier de l’ombre.

Batman (Ben Affleck) n'est pas là pour rire - Image droits réservés - © Warner Bros
Batman (Ben Affleck) n’est pas là pour rire – Image droits réservés – © Warner Bros

Pour faire face au milliardaire, Clark Kent alias Superman. Campé par Henry Cavill – l’anglais fait un excellent Superman depuis Man of Steel -, le Superman de Batman v Superman : Dawn of Justice est toujours le journaliste du Daily Planet, et toujours raide dingue de Lois Lane (Amy Adams). Ne prêtant que peu attention à Bruce Wayne, Clark Kent sera vite confronté à la hargne de Wayne à plusieurs égards. Mais Bruce Wayne n’est pas le seul souci que doit affronter Kent, l’opinion publique commence à remettre en doute les agissements du justicier au « S » sur le torse.

Au milieu de ce duel fratricide, l’autre attraction est Lex Luthor. Désormais interprété par Jesse Eisenberg, Luthor est la clé de voûte du duel entre les deux fortes têtes. Le Lex Luthor de Snyder est du genre hyperactif, étrangement ressemblant à un vieil ami de Batman : le Joker. Décrit comme calme et froid dans les précédentes ébauches de Luthor, celui de 2016 est un tout autre genre. Force est de constater que l’audace paie, et ce Lex Luthor là, est un personnage central qui garde une part prépondérante dans l’histoire, comme nous le pressentions dans les extraits. Le mérite revient à Jesse Eisenberg, toujours aussi magistral dans ses prestations.

Wonder Woman, mais pas que…

La grande nouveauté, c’est la première apparition de Wonder Woman (Gal Gadot). La plantureuse Gal Gadot fait une apparition remarquée pour dévoiler une Wonder Woman athlétique, à la plastique avantageuse. Mais les autres surprises – bien que pressenties – sont les apparitions successives d’Aquaman (Jason Momoa) et The Flash (Ezra Miller). La première partie de la Justice League se met en place…

Superman (Henry Cavill) sortira les crocs face à Batman - Image droits réservés - © Warner Bros
Superman (Henry Cavill) sortira les crocs face à Batman – Image droits réservés – © Warner Bros

Hormis la mise en place de plusieurs personnages centraux dans l’univers DC, Batman v Superman : Dawn of Justice nous plonge dans un récit musclé, où la violence et les combats rythment un film de super-héros d’une bonne qualité. Snyder décide d’instaurer un rythme effréné, nous perdant par moment entre les cauchemars de Wayne et la réalité. Préférant jouer sur la noirceur, Snyder emploie une palette d’effets spéciaux à n’en plus finir, nous laissant dans une gigantesque bataille aux allures de fin du monde – tiens, ça rappelle Man of Steel. À trop en faire, cette utilisation d’effets spéciaux entrave quelque peu le bon déroulement de l’histoire.

Bruce Wayne ressasse le passé. Heureusement que son fidèle Alfred (Jeremy Irons) est là - Image droits réservés - © Warner Bros
Bruce Wayne ressasse le passé. Heureusement que son fidèle Alfred (Jeremy Irons) est là – Image droits réservés – © Warner Bros

Si le résultat est épique par instant, la structure narrative peut sembler médiocre, voire inexistante. Mais Batman v Superman : Dawn of Justice ne cherche pas ça, et reste un blockbuster d’une qualité certaine. Le spectacle proposé est convaincant, mais tout n’est pas parfait. Si l’apparition de Wonder Woman peut surprendre, la « soundtrack », de Hans Zimmer, est utilisée d’une manière beaucoup trop lourde. Bien que Zimmer réussisse une bande-son tout à fait convenable, celle-ci devient, par moment, trop présente.

Le public trouvera son bonheur dans Batman v Superman : Dawn of Justice. Les paris risqués de Snyder s’avèrent être payants, certes, non sans être « too much » et sans véritable surprise. Malgré ça, le travail réalisé par Zack Snyder est à la hauteur des attentes.

Batman v Superman : Dawn of Justice | Bande-annonce

Fiche technique :

Réalisé par : Zack Snyder
Date de sortie : 23 mars 2016
Durée : 2h33min
Genre : Action, Fantastique
Pays : USA
Scénario : Chris Terrio, David S. Goyer
Photographie : Larry Fong
Musique : Hans Zimmer, Junkie XL
Distributeur suisse : Warner Bros

Casting :

Ben Affleck
Henry Cavill
Jesse Eisenberg
Gal Gadot
Amy Adams
Diane Lane
Jeremy Irons
Laurence Fishburne
Holly Hunter
Scott McNairy