Montreux Jazz Festival 2017 | Programmation du Strobe

On fait avec vous un petit tour de 4 scènes du Montreux Jazz Festival: le Strav, le Lab, le Strobe et le nouveau Lisztomania...

0
601
Strobe / Montreux Jazz Festival / Tous droits réservés

Deuxième étape de notre tour d’horizon de la prog du Montreux Jazz Festival 2017, avec le Strobe.

Faisant partie de l’offre gratuite du MJF Off, le Strobe est un extraordinaire dancefloor, pour profiter de vos nuits de juillet, au bord du lac.

Dès le premier jour, la soirée prendra une certaine ampleur, notamment avec un set de Bambounou, pilier de la techno française, habitué des Nuits Sonores.

Le samedi 1er juillet, la soirée sera très berlinoise, avec des accents suisses, pour une électro élégante et soignée, avec Ockham, Agonis, IORI et Opuswerk.

Le dimanche 2 juillet sera un plus underground, plus découvertes, en particulier avec les lives de Bjarki et Andy Stott. Une soirée à ne pas manquer pour le plus curieux et les plus exigeants d’entre vous et une belle prise de risque de la part de l’équipe du MJF!

Mardi, on dansera notamment (mais pas que) sur la scène helvétique, avec la légende lausannoise Mirko Loko et l’excellente Zurichoise Ajele.

Le collectif de Lausannois de Limited Brothers animeront la soirée et seront accompagnés d’un live house de Leo Pol, ainsi que du Lausannois Tissu et de l’excellente Midland, habitué des plus grands clubs européens.

Le weekend arrivera ensuite et le strobe pourra exploser, avec notamment l’équipe genevoise et romande de March & Martinelli, Manuheme, Acousmie et Yann Detrøit, tous habitués à faire bouger les meilleurs clubs, soirées et festivals romands.

Dimanche, ne ratez pas Damian Lazarus, passé encore cette année par Sonar, alors que lundi on vous conseillera d’aller voir Bicep, qu’on a malheureusement loupé à Primavera Sound, mais qui a eu d’excellentes critiques.

La semaine suivante, on vous conseillera évidemment la légende Daniel Avery, présent à travers tous les festivals du monde et qui est toujours l’occasion d’une excellente soirée. Elégant, comme le dit le MJF, sans aucune doute, ce d’autant qu’il sera accompagné du Français Mimetic et de Bowmore et Helena Hauff.

Le dernier weekend clôturera de façon brillante cette scène électronique du MJF, sorte de mini-Sonar, qui a l’avantage d’être intégralement gratuit, avec notamment le mystérieux Damian Deroma, le Genevois Nemelka, habitué de la Gravière, le Hollandais Young Marco et l’étonnant Zurichois Lexx.