Montreux Jazz Festival 2017 | Programmation du Strav’

On fait avec vous un petit tour de 4 scènes du Montreux Jazz Festival: le Strav, le Lab, le Strobe et le nouveau Lisztomania...

0
398
Solange / Primavera Sound / www.ara.cat / Tous droits réservés

Troisième arrêt dans notre tour d’horizon du MJF 2017, avec la Rolls des scènes, celle qui vous fait voir des immenses groupes dans une petite salle à l’acoustique parfaite, celle qui tue votre compte épargne, il s’agit bien évidemment de l’Auditorium Stravinski.

C’est le vaisseau amiral du MJF et vous pourrez aller y voir tous les plus grands artistes ou, si vous n’êtes pas à la tête d’une start up valant des millions, vous pourrez y aller un ou deux soirs. Le billet est à un peu moins de cent francs en bas et à un peu moins d’un organe sur le balcon. C’est cher, mais ça vaut le coup.

La première soirée commencera fort avec Max Richter et Nicolas Jaar, pour une soirée classique et classe, au piano. Le lendemain, Phoenix vous présentera la dolce vita de leur dernier album, inspiration Rimini 1987, de la pop soyeuse, accompagnée de l’excellent duo de Soulwax.

Dimanche et lundi, le MJF vous proposera des classiques de diverses époques, avec Herbie Hancock et Chilly Gonzales d’un côté et Beth Ditto et les Pet Shop Boys d’un autre. Des habitués du festival, des grands noms, mais c’est pour ça qu’on vient au Strav.

Mercredi sera peut être la soirée la plus intéressante du festival (opinion perso, à part la soirée Solange peut être), avec le talentueux Trombone Shorty, suivi par The Roots et Usher. Une soirée qui va dégouliner de groove et de classe.

Le dimanche 9 juillet, le Strav accueillera la légende Brian Wilson. Celui-ci jouera son album Pet Sounds, de 1966, pour un concert qui s’annonce mémorable et fascinant, une plongée dans l’art des années 1960.

Lundi, y aura du lourd, du classique, de l’efficace, avec les élégantissimes The Kills, toujours excellents, et les bourrins de Kasabian, toujours agréables et cools en live. Pour ceux qui veulent du rock, un bon moment, les tubes des années 2000.

Cette année, Solange a littéralement renversé Primavera dans un live éblouissant. Perso, j’en suis toujours pas revenu et pourtant j’étais à 50m de la scène. L’idée de voir un live aussi beau, léché, charismatique et visuel dans une salle comme le Strav devrait pousser chacun d’entre vous à Montreux ce mardi 11 juillet, ce d’autant que Sampha et Erikah Badu sont aussi au programme… – smiley avec des cœurs à la place des yeux –

Le lendemain, excellente soirée également, avec London Grammar, The Cinematic Orchestra et Kaytranada. On passera rapidement sur le terrifiant Passenger samedi, seule et minime faut de goût montreusienne, avant de clôturer la quinzaine dimanche avec une soirée ouest-africaine: Youssou N’Dour et le projet de Matthieu Chedid, LANOMALI de -M-

Bon festival!!!