Locarno 2014 : Jour 7

Journée au programme léger, avec aucun film qui ne se dégage, mais un qui a outré Sven.

0
298
Images droits réservés

Une journée riche en rebondissement, en imprévus et en chocs, avec le suicide de Robin Williams, le décès de JJ Murphy, qui devait apparaître dans la prochaine saison de Game of Thrones, et l’annulation de la venue de Roman Polanski à Locarno.

Le tout fut emmêlé entre la projection de vision de presse de Listen Up Philip, notre entretien avec Jason Schwartzman, protagoniste du film, et le reste des séances de la journée qui fut majoritairement passée en retranscrivant les fichiers audio de nos entretiens précédents.

Concorso Internazionale : Listen Up Philip
Alex Ross Perry – 2014 – Etats-Unis
Vu par Mark Kuzmanic et Sven Papaux, rédigé par Sven Papaux

Article complet à lire ici.

Entretien avec Jason Schwartzman

L’acteur fétiche du réalisateur Wes Anderson était à Locarno aujourd’hui pour présenter son film Listen Up Philip, du réalisateur américain Alex Ross Perry. Très brièvement, il s’agit pour l’instant de la performance de sa carrière.

Nous étions conviés avec d’autres journalistes à une discussion en table ronde avec Monsieur Schwartzman, qui s’est montré très accueillant, aimable et ouvert. Nous avons parlé de sa relation avec le personnage, de la genèse de Philip, mais aussi de musique et de ses projets futurs. Celui ci par contre prendra du temps à retranscrire.

Concorso Cineasti de presente : They Chased Me Through Arizona
Matthias Huser – 2014 – Suisse/Pologne
Vu et rédigé par Sven Papaux

Quelque part en Pologne, nous retrouvons Léonard, un homme taiseux et introverti. Il se fait virer et doit accomplir une dernière tâche : démanteler toutes les cabines téléphoniques. Il part avec son chauffeur, Ben, un ex-taulard en liberté conditionnelle. Un road-trip parsemé de citations d’un roman de l’Ouest.

Que dire ? Une balade polonaise où les protagonistes passent la majorité du temps à se regarder dans le blanc des yeux. Ennuyeux au possible, l’oeuvre de Huser est complétée par des plans qui peuvent durer plusieurs minutes sans réellement donner de réponses concrètes à l’intrigue. Les dialogues sont niais et simplistes. Une oeuvre qui m’a perdu dans la campagne polonaise en compagnie sans jamais me remettre sur le droit chemin. Un calvaire !

Film delle giurie : Plemya (La Tribu)
Myroslav Slaboshpytskiy – 2014 – Ukraine
Vu et rédigé par Mark Kuzmanic

Nous avons droit à 2h15 d’un film sourd muet. Les émotions sont transmises par l’intensité et l’ampleur des gestes et des signes ou encore dur regard.

En lisant le synopsis, je fus intrigué au point d’aller voir le développement, jusqu’à découvrir que le synopsis fut largement embelli pour attirer du monde.

Non seulement le film n’a aucun texte, mais il n’a aucun sous-titre ni voix-off. Du coup, chaque spectateur doit se faire une idée de ce qui se passe. Et c’est frustrant de constamment ne pas savoir ce qui se passe.

Filmé d’une manière ultra-réaliste, il y a une scène tellement brutale que je ne pouvais m’amener a la regarder. Toute la salle savait ce qui allait venir, ce qui rendait le malaise collectif. Rien qu’en écoutant, une envie de vomir me prenait

C’est un film incompréhensible au sens propre avec une fin extrêmement brutale.

Piazza Grande : The Hundred-Foot Journey
Lasse Hallström – 2014 – Etats-Unis
Vu par Mark Kuzmanic, rédigé par Sven Papaux

Un scénario signé Steven Knight, récemment acclamé pour son travail dans Locke.

Pour le reste, je rejoins pleinement les avis de Sven, qui nous en a parlé hier. Je me devais juste d’aller le voir!

Retour à la normale demain, avec un ou deux films en compétition internationale et trois quatre autres pour remplir la journée!

Bonne nuit.

SHARE
Previous articleRodrigo Amarante | Cavalo
Next articleWeb: James Gunn et sa vision du porno
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!