La playlist du jeudi

La neige, on s'en fout, aujourd'hui c'est le printemps.

0
308

Il neige, il pleut, il fait beau. En une journée, les saisons se succèdent et de notre côté nous perdons les repères. Heureusement, c’est jeudi et le week-end n’est pas loin.

 

KCPK- Who Wants

En provenance de Reims, KCPK nous entraine dès les premières notes dans un autre monde. Ils ont notamment collaboré avec des groupes tels que The Shoes, Yuksek ou encore Brodinski. Leur dernier clip pour le titre Who Wants est à voir.

The Weeknd- In The Night

Abel Makkonen Tesfaye, plus connu sous son nom de scène « The Weeknd » est reconnu pour ses nombreuses collaborations avec des artistes tels que Drake, M.I.A ou encore Kavinsky. Bien que sa voix haute perchée soit parfois un peu gavante, sont titre In The Night est particulièrement entrainant et nous motive en ce milieu de semaine. Vivement le week-end!

Kins- Fist

A peine formé, le groupe annonçait sa dissolution le 22 février dernier. Quel dommage, puisque on aurait facilement pu leur promettre un bel avenir. Quoiqu’il en soit, on continuera d’apprécier leurs quelques titres. Bon voyage Kins!

Zola Blood- Play Out

Quatuor anglais, Zola Blood se forme en 2013 et se produisent pour la première fois, une année plus tard. On adorerait les voir sur une scène suisse. En attendant, leur EP Meridian vaut le détour.

Kúra- Gogo

Kúra nous vient tout droit de Copenhague (oui, nous aimons le Nord au Billet). Le trio est composé par Brynjar Bjarnfoss, Fanney Ósk Thórisdóttir et Rasmus Liebst (non, ne nous demandez pas de prononcer leurs noms, on n’y arrivera pas) et se sont rencontrés lors de l’été 2009. Avec sa musique électronique minimaliste, le groupe a été nommé « Best Electronica Act » en 2011 lors de la Underground Music Awards de Copenhague.

Run River North- Elam

Formé en 2011, Run River North est groupe americano-coréen aux mélodies indie folk rock. Doux et pétillant nous propose un répertoire d’un autre calibre que Psy.

#1 Dads- Return To

Tom Iansek est originaire d’Australie. Voix profonde et mélodieuse, rythme doux et régulier,  #1 Dads nous fait penser à James Blake et on ne se lasse pas de l’écouter.