Carnet noir | Hommage à Leila Alaoui

Rétrospective d’une artiste sensible et engagée

0
177
Tout droit réservé, onorient.com

Photographe et vidéaste franco-marocaine, Leila Alaoui est décédée lundi dernier de ses blessures suite aux attentats ayant touché la capitale du Burkina Faso. S’étant rendue à Ouagadougou dans le cadre d’un projet humanitaire en collaboration avec Amnesty International, Leila Alaoui travaillait sur une série de photos retraçant la violence faite aux femmes. Toujours en route entre Paris, Marrakech et Beyrouth, elle dédiait son travail à démontrer les réalités sociales, oscillant entre art et humanisme.

D’artiste à documentariste, Leila Alaoui a su mettre en lumière des enjeux qui tendent à être oubliés. Traitant de thématiques plus qu’actuelles, elle allie sa volonté de faire changer les choses et son talent artistique afin de nous sensibiliser à ce que nous considérons comme « étranger » ou à nous confronter à des vérités qui dérangent. Via cet article, je souhaite relater de l’importance des idées véhiculées au sein des œuvres de Leila Alaoui.

Réalisant principalement des portraits, les sujets auxquels Leila Alaoui s’est consacrée sont divers, se rejoignant à la fois sur le fil rouge directeur de l’alliance entre migration et ethnie. Elle explore la diversité culturelle à travers le prisme migratoire des histoires personnelles, l’entité de la Mer méditerranéenne étant particulièrement présente.

Son dernier travail, « Les Marocains », fut exposé jusqu’à à la mi-janvier à la Maison européenne de la Photographie (MEP) à Paris. À travers cette série de portraits réalisés à l’aide d’un studio photo mobile transporté de bout en bout du Maroc, le but était de souligner la diversité de la population marocaine. En effet, différentes photographies grandeur nature d’hommes et de femmes provenant de différentes ethnies furent réalisés. Arborant des costumes traditionnels et des objets relatifs aux cultures locales, sensibilité et authenticité caractérisent parfaitement la manière dont ces individus furent photographiés.

Série "Les Marocains", tout droit réservé, http://www.leilaalaoui.com/
f3c00e_fce718dcf6334ff9a971e74cc5ec9ab5

Série "Les Marocains"

f3c00e_d442b53d904e4b5f9a9395f4882837ceSérie « Les Marocains », tout droit réservé, http://www.leilaalaoui.com/

« Natreen » résulte d’un projet mandaté par le Conseil danois des réfugiés au Liban (DRC) et de la Commission européenne. Leila Alaoui se plonge ainsi au cœur de la crise syrienne et des déplacements de population en résultant. Allant à la rencontre des personnes vivant cette crise, au cœur des camps de réfugiés, elle capture des instants de mise à l’épreuve se rapprochant très fortement d’un cri dénonciateur d’une humaniste.

Tout droit réservé, http://www.leilaalaoui.com/

f3c00e_743b49e56763417f9a997bd8f0b5bc44

f3c00e_c5924a3c82874267b37aa8c0de58d98f

Série « Natreen », tout droit réservé, http://www.leilaalaoui.com/

Dans « No Pasara », Alaoui relate des rêves et espoirs d’avenir meilleur des jeunes marocains, qui vont jusqu’à mettre leur vie en péril pour tenter de rejoindre l’Europe, et du symbole des portes qui ne font que se fermer face à eux. Les portraits de ces jeunes mènent à repositionner notre regard, surtout face aux torrents médiatiques relatifs à l’actuelle crise des migrants. De même, au sein de projet vidéo comme « Crossings », Leila Alaoui traite du traumatisme relatif à la traversée de la Méditerranée par les migrants sub-sahariens.

f3c00e_18b2482105324158a9c7ca81f30623b3
f3c00e_a757d5552d544ac1a3c23f27805fbfb7 f3c00e_802496b1e4274e878ec3185ac8c660e3 f3c00e_fcdf221502114af3a2aa2f07bf4d1bf7 f3c00e_2cc754a59bc5410294d747929a321385

Série « No Pasara », tout droit réservé, http://www.leilaalaoui.com/

Grâce à sa créativité, Leila Alaoui a su faire recours à la photographie comme à une arme politique pleine d’impact. Mettant à nu des sujets qui fâchent actuellement les responsables de la communauté européenne, Leila Alaoui s’est incarnée comme une personnalité véhiculant des message de paix et de compassion. Poussant à la réflexion, le travail artistique de Leila Alaoui relève d’un fort coup de gueule envers les tragédies actuelles ignorées par une grande partie de la société. Le décès de cette artiste de 33 ans, représentative d’une jeunesse dynamique et pleine d’ambition, laisse à nouveau un goût amer face aux actions perpétrées par le terrorisme actuel. Cet article consiste en un réel hommage au travail réalisé par Leila Alaoui et à son combat pour une équité des chances. Humaniste dans l’âme, nous ne pouvons qu’applaudir le travail de Leila Alaoui, qui touche en plein cœur.

 

Pour plus d’information : http://www.leilaalaoui.com/