Venise 2014 : Manglehorn

Un des deux films où Al Pacino joue le premier rôle, "Manglehorn" est le travail du réalisateur David Gordon Green en compétition pour le Lion d’Or.

0
270
Venise 2014 - Manglehorn

Manglehorn a l’aura d’un film indépendant. Que ce soit grâce à la patte nuancée de Green ou à la prestation de Pacino plus vraie que nature d’un homme ayant stoïquement encaissé les nombreux coups de la vie, le film repose sur le monde créé par Angelo Manglehorn (Al Pacino) et ses relations (ou l’absence de relation) avec son fils, avec les diverses femmes de sa vie, mais surtout son chat.

Angelo Manglehorn est serrurier dans la soixantaine. Il vit avec son chat dans une cabane délabrée, dont la boîte postale sert de ruche à un essaim d’abeilles, dans un village texan. Il a un fils, Jason (Chris Messina), qui est un homme d’affaires à succès et qu’il voit rarement de par leur relation difficile. En se rendant à la banque tous les vendredis, il retrouve chaque fois une femme nommée Dawn (Holly Hunter) qui y travaille et qui tente de tisser une relation avec lui. Par dessus tout cela, Angelo vit toujours dans le passé, pensant à la mère de Jacob mais surtout à celle qui fut l’amour de sa vie et qu’il n’a pas pu garder.

Cinématographiquement, les couleurs et les plans de Green donnent une aura autant maussade que l’est le personnage d’Angelo. Des habits usés, des environnements dénués de vivacité, mais surtout une empreinte terne dans son ensemble qui pousse à la réflexion. La réflexion de comment un bon et honnête homme ait fini comme cela, seul et presque sans moyens.a

La carrière de Pacino est tellement immense, tellement variée, que son personnage dans Manglehorn peut aisément être un composite de plusieurs de ses œuvres passées, à commencer par l’attitude de Simon Axler dans The Humbling, mais aussi les opinions et idées de Tony Montana dans Scarface. Manglehorn ne réussit pas à créer son propre personnage, qui ici se définit par comment les autres le perçoivent.

Le film prend au final une tournure romantique, en faisant référence au travail que chacun doit faire après le départ de notre vie d’une personne qui nous est cher. Le message est clair: il faut aller de l’avant et passer à autre chose. Il faut rester maître de sa vie et il n’est jamais trop tard pour franchir le cap.

Ce message est (subtilement?) inscrit dans les prénoms des personnages. Angelo Manglehorn est le protagoniste et doit être le centre de son monde. La première femme importante, la mère de son fils, s’appelle Beatrice. Ensuite est venue Clara, l’amour sans limite. Au bout du compte, tentera-t-il d’aller en avant avec Dawn vers un futur inconnu, mais empli d’espoir?

Le film n’évoque malheureusement rien de bien émouvant auprès des spectateurs, en dépit de tout son réalisme et son immersion, car au final il manque véritablement quelqu’un pour donner la réplique à Pacino. A l’inverse de ce qui se passe dans The Humbling.

Noté : 3 / 5

Bande-Annonce

Indisponible actuellement

Casting

Al Pacino
Holly Hunter
Chris Messina
Harmony Korine
Marisa Varela
Skylar Gasper
Herc Trevino

Détails

Date de sortie en Suisse: octobre 2014
Réalisateur: David Gordon Green
Pays de production: Etats-Unis
Durée du film: 97 minutes
Genre: Drame

(Images droits réservés)