Symbiose

0
392

L’année est déjà bien avancée et pourrait malgré tout, encore nous réserver des merveilles musicales. SOHN restera toutefois l’une des plus belles découvertes de 2014. Anglais d’origine, il a notamment produit Waiting Game de Banks, autre perle de la cuvée ‘14. Pourtant sa carrière se fait encore timide comparé à sa consoeur américaine : au final qui l’en blâmera, puisque les joyaux sont faits pour être précieusement gardés, non ? Le Montreux Jazz Festival et ses programmateurs l’avaient d’ailleurs bien compris, puisqu’en juillet dernier SOHN s’était vu offrir à la dernière minute la première partie de London Grammar et Goldfrapp.

Tremors, produit par le label anglais indépendant 4AD, peut sembler quelque peu répétitif de premier abord, mais les mélodies, chevrotantes, profondes et envoûtantes nous transportent très rapidement dans le monde tragique des songes et de l’émerveillement. Reste la voix de SOHN… légère, mélancolique, pure, oscillante peut-être, tel le nom de l’une de ses chansons (Oscillate) qui finalement dépeint bien cet album fait de tremblements et de frissons (Tremors)…

 

Le 2 octobre à Dachstock, Berne

 

Salomé Rentsch