Serena

"Serena" sonne le retour du tandem Lawrence/Cooper.

0
176
Le 12 novembre / Droits réservés

A la fin des années 20, George et Serena Pemberton, jeunes mariés, s’installent dans les montagnes de Caroline du Nord, où ils sont bien décidés à faire fortune dans l’industrie du bois. Serena se montre rapidement l’égale de n’importe quel homme et règne d’une main de fer avec son mari sur leur empire. Lorsque Serena découvre le secret de George alors qu’elle est elle-même frappée par le sort, leur couple passionné et impétueux se fissure. Leur destin les entraîne vers la plus terrible des tragédies…

Susanne Bier (auteure de l’excellent Nos souvenirs brûlés) se lance dans la nature sauvage de la Caroline du Nord pour nous conter une histoire basée sur un couple dont l’ambition et les secrets auront raison. Profitant du fameux duo Lawrence/Cooper, la réalisatrice part sur une base solide avec un tandem qui a déjà fait ses preuves auparavant.

Immergé dans ces forêts, l’aventure se base sur ce couple dont l’ambition monopolise l’entier du film. Après une brève explication de la rencontre des futurs mariés, l’histoire se dirige très rapidement vers la complexité du couple qui caractérise George et Serena. Ambitieux, l’appât du gain et les imprévus vont ternir le tableau plutôt positif. Serena (Lawrence), dont la place commencera à faire de l’ombre à certain, commencera à développer une jalousie maladive face à un secret (soigneusement gardé) par son compagnon. De là, un malaise apparaitra après un malheureux incident qui mettra le feu au poudre. Une déconvenue qui fera voler en éclat une romance où tous les voyants étaient au vert.

Axé (voire trop parfois) sur Cooper et Lawrence, On peut déplorer un sujet qu’à moitié exploré. Peu approfondi, le scénario met un temps fou à prendre son envol. Serena laisse transparaître des décors et des couleurs soignées ainsi qu’une bande-originale judicieuse. Si nous pouvons être déçu de la lenteur pour planter le décor, Susanne Bier parvient à mettre sur pied une oeuvre intéressante, par la suite. Se plongeant dans cette relation tumultueuse, les personnages sont intéressants. A commencer par Cooper et Lawrence qui remplissent leurs rôles avec talent, mais le charismatique Rhys Ifans ne laisse pas indifférent avec une interprétation mystérieuse et emblématique.

Bref, On reste quand même un peu dans les starting-block de par cette mise en scène qui met du temps à partir, portant préjudice à la suite du long-métrage de la danoise. Dommage!

Avis : 2,5/5

 

Bande-annonce :

 

Fiche technique :

Réalisé par : Susanne Bier
Date de sortie : 12 novembre 2014
Durée : 1h45min
Genre : Drame
Nationalité : Américain
Musique : Johan Soderqvist

Casting :

Jennifer Lawrence
Bradley Cooper
Rhys Ifans
Toby Jones
David Dencik
Sean Harris
Ana Ularu

REVIEW OVERVIEW
Note
SHARE
Previous articleVie sauvage
Next articleDeux jours avec mon père
Journaliste culturel. Ex Italic Magazine et ravagé de l'écran.