Mode | Défilé HEAD 2015

Pour une rare incursion dans le monde de la mode, Audrey Gros nous ramène ses impressions du défilé de la Haute Ecole d'Art et de Design.

0
1853
Défilé HEAD
Collection Master, Lucille Clotilde Mosimann, Lauréate du Prix HEAD Master Mercedes-Benz. Image © HEAD - Genève, Raphaëlle Mueller

Un grand moment de mode s’est tenu le jeudi 8 octobre à l’espace Hippomène à Genève: celui du défilé HEAD. Les collections Bachelor et Master de la section Design Mode de la HEAD présentées ont fait le bonheur des quelques 2’000 personnes présentes. Le talent indéniable des diplômés nous a permis de nous projeter, le temps d’une heure, dans plusieurs atmosphères très distinctes. Il n’était possible que d’admirer la sélection et le travail pointu de chaque collection, exprimant une poésie et un univers propre.

Des silhouettes de gangster aux manteaux surdimensionnés en crochet, en passant par la délicatesse des teintes rosées aux jupes pour hommes, les codes étaient chamboulés pour notre plus grand plaisir. Sans oublier de souligner l’association unisexe culotte/sweatshirt, de nouvelles perspectives sont offertes et nous rappellent que le sous-vêtement est la nouvelle pièce avec laquelle il faut désormais compter. Coup de cœur particulier pour la collection d’Emmanuel Axiou, jouant avec des notes transparentes et coupes volantes, rappelant subtilement le monde des méduses. De même, vues et validées, les capuches redessinant la désinvolture.

Au fil des années, le dévoilement des collections de cette école s’est imposé comme un événement incontournable pour la mode suisse. Cette édition était placée sous la direction artistique de Ying Gao, fashion designer incontournable, qui fut à la tête de la filière mode jusqu’à l’été dernier et dont la place fut reprise par Léa Peckre pour cette nouvelle année. Le souci du détail et de la qualité de chaque pièce illustrent l’enseignement de haut niveau proposé par la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève. La réputation de la HEAD n’est que le reflet d’une école qui place des exigences élevées en ses élèves en les mettant face à la réalité du monde du travail, afin d’obtenir des résultats toujours plus impressionnants.

Le jury international a décerné le prix Bongénie à Lucie Guiragossian pour sa collection Bachelor nommée « 182,4dB », pleine de vivacité et célébrant l’art du tuning. Quant au Master, Lucille Clotilde Mosimann est la lauréate du prix Mercedez-Benz avec sa collection « Les cheveux au vent, faussement Madame », sacralisant la femme bourgeoise et motarde dans l’âme.

La HEAD nous a simplement offert un superbe moment au travers de ce défilé et nous n’attendons que le renouvellement d’événement tel que celui-ci à Genève.

Audrey Gros

Photos du défilé – http://www.hesge.ch/head/projet/defile-head-2015

Video youtube défilé 2015 – collection Lucille Clotilde Mosimann
https://www.youtube.com/watch?v=3pIBkEJhc5I