Les Mille et Une Nuits

Acclamé à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes, le quatrième long-métrage du portugais est actuellement au CityClub de Pully.

0
578
Miguel Gomes entraine ses spectateurs dans un univers décalé et déroutant. Image: cinema.arte.tv

« Ô Roi bienheureux, on raconte que dans un triste pays parmi les pays… ». Il était une fois l’histoire de Shahryar, roi des rois des Sassanides, trahi et humilié par son épouse. Perdant foi en l’amour, le monarque décide de se venger en mariant chaque jour une vierge qu’il exécute au lendemain de la nuit de noces. Mais quand il prend pour femme Shéhérazade, il ne parvient pas à la faire tuer car il brûle de connaitre la suite des histoires que la belle lui a contées durant la nuit. Au soir suivant, les contes sont à nouveau trop passionnants pour faire exécuter la belle… et ainsi de suite, pendant mille et une nuits, à la suite desquelles le roi Shahryar décide de suspendre la terrible malédiction et de vivre aux côtés de Shéhérazade pour le reste de ses jours.

Miguel Gomes, qui joue son propre rôle de réalisateur dans Les Milles et une Nuits, exprime son désarroi face à la situation de son pays, le Portugal. Perdu, il veut tourner un film mais fini par fuir car il ne sait pas comment faire.

Cette scène fait écho a la structure du film, un triptyque de trois fois deux heures s’inspirant de la structure du récit de Shéhérazade qui maintient son roi en haleine chaque nuit. Miguel Gomes nous livre ainsi plusieurs histoires sans lien explicite apparent et mêlant les personnages les plus inattendus. Le premier volet de ces six heures de film, L’Inquiet, illustre la rencontre surprenante entre les décideurs de ce monde et un marabout d’Afrique. Résoudra-t-il le problème qui les empêche de gouverner sereinement et de prendre les bonnes décisions dans la crise portugaise ? On découvre également, dans une autre sous-histoire, comment un coq peut se présenter à la tête de son village mais aussi des amantes jalouses interprétées par des enfants ainsi que des témoignages poignants de chômeurs.

Bande-annonce Les Mille et Une Nuits – Volet L’Inquiet:

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=VsOQkduwB0s&w=560&h=315]

On l’aura compris, ce film aborde les sujets les plus variés et surprenants sur fond de crise économique frappant le pays. Le ton est décalé, loufoque, absurde et tragique à la fois. On y sent tout aussi bien le mépris pour les dirigeants économiques qu’un hommage aux habitants qui subissent la crise de plein fouet.

Bien qu’original, ce quatrième long métrage de Gomes est souvent difficile à suivre de par une structure décousue dont on peine à déceler la trame. Le spectateur se retrouve parfois face à certaines scènes déroutantes et le message global est souvent ardu à décoder. Le film suscite ainsi beaucoup de questions. Y répondra-t-il dans les volets suivants ? A suivre prochainement au cinéma CityClub de Pully.

Fiche technique :

Titre du film : As mil e uma noites – O Inquieto (Les Mille et Une Nuits – L’Inquiet)
Réalisé par : Miguel Gomes
Scénario: Miguel Gomes, Telmo Churro et Mariana Ricardo
Durée : 2h11min
Année : 2015
Production : O Som e a furia, Shellac sud, Komplizen films, Box
Distinctions: Cannes 2015, Quinzaine des Réalisateurs / Sidney 2015, Prix du meilleur film / Melbourne 2015, Sélection officielle / Munich 2015, Sélection officielle