Get On Up

L'interprète de "It's a Man's World" ou encore "I Feel Good" est le sujet du biopic de Tate Taylor. Une réussite !

0
458
Get On Up - Droits réservés

James Brown ou plutôt… “Monsieur dynamite“, “Le roi de la soul“. C’est dans la vie de “Mister Brown“ qu’on va s’immiscer grâce à Tate Taylor.

Cette voix qui reste gravée, ce rythme infaillible, James Brown était une bête de scène. C’est donc avec un rythme effréné que Get on up débute. Un début où nous découvrons la pauvreté dans laquelle vivait le petit James en Caroline du Sud, en 1933, durant la grande dépression. Une enfance et une jeunesse cauchemardesque entre un père violent, une mère absente et des séjours en milieu carcéral.

Passé par la case prison, c’est la musique et une rage de vivre qui sauveront James Brown. Débutant avec le groupe The Famous Flame, ses performances seront très vite remarquées et The Famous Flame passera vite à James Brown and the Famous Flame puis à James Brown tout simplement. Une carrière en pleine progression et des jalousies commencent à se faire sentir dans le groupe mais l’autorité de Brown parviendra à calmer les ardeurs de ses musiciens.

Un parcours retracé comme tout biopic qui se respecte, mais Tate Taylor (La Couleur des sentiments) commence par une période bien avancée de la vie du “roi de la soul“. Le cinéaste reste dans les grandes lignes du biopic mais ne les respecte pas à la lettre, c’est cette originalité qui maintiendra un rythme endiablé, même si une baisse de régime est ressentie vers le milieu du film, Taylor met en scène un James Brown survolté qui s’adresse directement aux spectateurs face caméra, un peu à la manière de Clint Eastwood dans Jersey Boys, comme une sorte de confession à chaud pour exprimer le ressenti du protagoniste.

Film_Review_Get_On_Up.3_t1860
Mr. Brown (Boseman) et Mr. Byrd (Ellis)

Get On Up ne serait pas aussi abouti sans une performance gigantesque de Chadwick Boseman. Aperçu dans 42, l’américain réussit à se glisser dans la peau de Brown avec brio sans tomber dans le “sur-jeu“.

Une réussite, c’est ce qui caractérise l’oeuvre de Taylor. Par contre, les côtés sombres de James Brown semblent un peu (trop) effleurés par le long-métrage ainsi que les errances du scénario durant la moitié du film gâchent un peu le portrait de l’artiste. Des inconvénients qui portent pas trop conséquence grâce à l’apport d’une discographie d’exception où nous découvrons des reconstitutions bluffantes. Bref, Get On Up est à consommer dès sa sortie !

Avis : 4/5

 

Bande-annonce

 

Fiche technique

Réalisé par : Tate Taylor
Date de sortie : 26 septembre 2014
Durée : 2h20min
Genre : Biopic, Drame
Nationalité : Américain

 

Casting

Chadwick Boseman
Nelsan Ellis
Viola Davis
Dan Aykroyd
Lennie James
Fred Melamed
Octavia Spencer
Jill Scott

REVIEW OVERVIEW
Note :
SHARE
Previous articleAbd Al Malik dévoile la bande-annonce de son film autobiographique
Next articleAt The Best Cuckold, Avi Buffalo
Journaliste culturel. Ex Italic Magazine et ravagé de l'écran.