Devinez qui est de retour?

0
836
Shorter, W. (2012). Celebrating Peace: Herbie Hancock, Wayne Shorter, Cindy Blackman Santana & more [jpg]. Retrieved from http://www.hollywoodbowl.com/sites/default/files/styles/performance_slideshow/public/program_photos/blackman_cindy_685x250.jpg?itok=_OQBBGsq

Hé hé, ce n’est pas une question facile.

Mais si je vous fais écouter ça, vous aurez peut-être une idée ou bien regardez la photo de couverture.

[vc_video title= »Lenny Kravitz – Are You Gonna Go My Way  » link= »https://www.youtube.com/watch?v=8LhCd1W2V0Q »]

 

ON PEUT APERCE… ATTENDEZ, JE BAISSE LE SON… Je n’entendais pas ce que j’écrivais. Lenny Kravitz fait du son tellement bon, du rock, du funk, de la soul, etc… que mon appartement s’est transformé en salle de concert l’espace d’un instant.

Bon qui est donc de retour? La réponse n’est pas Lenny Kravitz car il n’est jamais parti mais plutôt une demoiselle qui fait du rock!

Sur son Facebook, le chanteur a fait une petite vidéo assez rigolote pour annoncer le retour de la percussionniste Cindy Blackman. Cette femme fabuleuse, mariée à Carlos Santana, fait partie du groupe très fermé des femmes batteuses. C’est vrai qu’on trouve peu de femme dans ce milieu, étant fan de Beyoncé, je pense par exemple à son groupe d’accompagnement pour les tournées « Suga Mama » entièrement féminin.

Said, S. (2011). The Band [jpg]. Retrieved from http://stephansaid.com/about/the-band/
Said, S. (2011). The Band [jpg]. Retrieved from http://stephansaid.com/about/the-band/
Mais revenons à Cindy Blackman, elle avait quitté le groupe de Lenny Kravitz en 2004 pour se focaliser sur sa propre musique. Elle est avant tout une percussionniste jazz, elle a enregistré beaucoup d’albums avec pas mal de grands artistes rock et jazz, par exemple Sam Rivers ou encore Ron Carter, sans oublier des albums solos. Jouer pour Lenny Kravitz lui a permis de faire des concerts devant des milliers de personnes alors qu’elle avait plutôt l’habitude de jouer dans une salle plutôt intimiste.

« J’adore la musique qui fait bouger, les rythmes qui tapent fort et le rock & roll. Mais le jazz c’est mon cœur, c’est ma passion et il ne quitte jamais mon esprit » avait-elle déclarée à « The Windsor Star ».

Effectivement, son quatuor jazz (piano, saxophone, contrebasse et batterie) lui permet d’explorer et de plus expérimenter la musique qu’elle aime. Comme elle le dit dans « The Villager »:

« Mon travail dans un groupe ou dans une situation créative est totalement différent. On va peut-être commencer avec un groove qu’on sent bien, je vais peut-être le jouer pendant des heures aussi, mais je vais l’explorer , l’étendre et le changer, jouer avec le rythme et intervenir avec les solistes.« 

En effet dans un groupe qui fait de la musique plus mainstream, il va falloir jouer un rythme de manière plus continue avec parfois quelques changements mineures quand cela passe bien mais en général ça reste assez constant.

Passons à la vidéo de Lenny Kravitz.

[vc_video title= »Guess what? » link= »https://www.facebook.com/photo.php?v=10152610510653390&set=vb.5150088389&type=2&theater »]

 

Parlons encore un peu de Cindy Blackman et de sa place de femme dans la musique.

Parce qu’une chose qui me frappe rapidement, après son talent, c’est qu’elle est super jolie et féminine, mise en avant par des tenues légères, ce qui est un contraste flagrant avec le rock nerveux et puissant de Lenny Kravitz.

La belle répondait ainsi dans un article de « Rochester Democrat and Chronicle » qui lui demandait si jouer de la batterie en étant une femme n’était pas trop difficile:

« Il y a des gens qui ont des opinions sur tout et tout le monde, en terme de genre, en terme de race et de poids, de styles de coiffures, religion. Mais pour moi, votre personnalité influence votre façon de jouer et ce que vous faites, mais tout le reste ne dépend que de vous, c’est à vous de le développer et de le nourrir et d’aller plus loin, et c’est là que je suis. Dans l’optique de mes objectifs, moi étant une femme batteur n’a rien à voir mis à part le fait que je porte un soutien-gorge et une petite culotte et que les mecs non. »

Cindy Blackman n’a pas la langue dans sa poche et ne se laisse pas faire, c’est certainement quelqu’un de ses atouts qui lui permettent d’être l’incroyable percussionniste qu’elle est aujourd’hui. C’est une bonne nouvelle de la revoir dans le milieu du rock auprès de Lenny Kravitz.

You go girl!