Berlin 2015 : Every Thing Will Be Fine

0
1915
Every Thing Will Be Fine / Image droits réservés / www.allocine.fr

James Franco prête ses traits à Tomas, un jeune écrivain, dont la vie se retrouve chamboulée après un tragique accident. Le jeune homme, en plein désaccord avec sa fiancée du moment, percute mortellement un enfant qui lugeait avec son frère dans une sombre fin de journée. Après cet événement malheureux, Tomas broie du noir pendant plusieurs années, ne réussissant pas à faire son deuil. Malgré cette peine à retrouver le chemin de la rédemption, l’écrivain parvient à passer à autre chose et soulage sa peine en écrivant, avec succès. Mais cet accident n’est pas sans conséquences et Tomas verra ses vieux démons remontés…

Dès le départ, Wim Wenders nous impose une ambiance lourde et lente. S’ouvrant sur un plan très esthétique, Every Thing Will Be Fine est réalisé en 3D pour une raison inexplicable (fascination de Wenders pour la 3D?). Inexistante durant l’entier du film, la 3D est parfaitement inutile, exceptée la scène d’ouverture qui plonge le spectateur dans une une petite cabane où la poussière tombe comme la neige avec en arrière-plan, Tomas (James Franco) assoupi. Bref, passons!

Every Thing Will Be Fine développe un sujet très intéressant sur le plan humain et relationnel. Axé sur le personnage complexe de James Franco, l’histoire piétine assez vite sur le manque de profondeur. Wenders ne parvient pas à s’imposer sur un sujet qui demande une approche plus pointilleuse et sentimentale. Nous pouvons déplorer le peu d’attention porté à plusieurs personnages. Sara (Rachel McAdams), la femme qui partageait la vie de Tomas durant l’accident, semble complètement oubliée. Cette relation écornée par cet incident, donne l’impression d’être soigneusement évitée. Là, se trouve le problème. Le réalisateur allemand délaisse l’apport de chaque relation, amoureuse ou amicale, entre les protagonistes laissant présager une intention de réaliser un huis-clos. Ce sentiment est aussi ressenti avec Kate (interprétée par Charlotte Gainsbourg qui délivre une performance sincère), où une intimité se développe après les visites intempestives de Tomas pour s’enquérir des nouvelles de cette maman déboussolée ainsi que de son fils, victime de l’imprudence de l’écrivain un soir d’hiver.

Charlotte Gainsbourg et James Franco - Image droits réservés - www.finalreel.co.uk
Charlotte Gainsbourg et James Franco – Image droits réservés – www.finalreel.co.uk

Every Thing Will Be Fine est une oeuvre dont la dramaturgie n’arrivera jamais à prendre de l’ampleur, la tension y est moindre. Profitant d’un très beau casting, le cinéaste allemand axe son intrigue sur le rôle très lourd à porter de James Franco. Tentant tant bien que mal de porter le film, le comédien américain ne semble pas concerné par la culpabilité qui devrait l’habiter, pire il semble se renfermer sur lui-même pour se muer en un être froid et prétentieux.

C’est une succession de clichés qui laisse une étrange sensation d’inachevé. C’est faible, voire très faible par moment pour un cinéaste de la trempe de Wenders. L’émotion ne sera pas au rendez-vous, seulement si l’on excepte une scène où Tomas, en couple avec une autre femme, tombe par hasard sur Sara (Rachel McAdams), son ex fiancée, durant un concert et le ton monte entre les deux. En effet, de par cette scène, nous découvrons tout l’égoïsme qui habite Tomas. La scène est sobre, brève mais parfaitement explicite, LA scène du film.

Froid, l’oeuvre dramatique de Wim Wenders restera dans une optique étrange, nous plongeons dans une incertitude ennuyeuse. L’arrivée du deuxième fils dans l’histoire n’y changera rien. Le face à face accouchera d’un dénouement indigne pour ce genre de film. Bref, c’est maigre, et le travail d’Alexandre Desplat, pour la musique, ne relèvera pas le niveau d’une oeuvre peu inspirée.

Fiche technique :

Réalisé par : Wim Wenders
Date de sortie : 15 avril 2015
Genre : Drame
Durée : 1h58min
Nationalité : Allemand, canadien, norvégien
Scénario : Bjorn Olaf Johannessen
Musique : Alexandre Desplat
Photographie : Benoit Debie

Casting :

James Franco
Charlotte Gainsbourg
Rachel McAdams
Marie-Josée Croze
Patrick Bauchau
Peter Stormare