Venise 2014 : Ghesseha (Tales)

« Ghesseha » veut dire « histoires » en farsi, et la réalisatrice iranienne Rakhshan Bani-E'temad en a un grand nombre à raconter.

0
226
Venise 2014 - Ghesseha (Tales)

En compétition cette année pour le Lion d’Or, mais aussi au festival de Toronto dans quelques semaines dans la catégorie du cinéma contemporain du monde, Ghesseha est un roman à tiroir avec des histoires légèrement unies les unes aux autres de par leurs protagonistes.

Des histoires principalement liées aux problèmes sociaux, économiques et culturels de la République Islamique d’Iran. Des chroniques de chauffeurs de taxi, de mères retraitées, de travailleurs au chômage, de jeunes rêvant de liberté, de femmes abusées et de couples en difficulté. Les thèmes sont touchants et montrés dans un état brut, mais le réalisateur n’accorde pas assez de temps à chaque « mini-film » de se développer avant de passer à la suivante

Le lien est en fait la présence physique des personnages dans un même endroit. Les personnages quittent la scène, et la caméra suit ensuite d’autres personnes qui étaient présentes à l’endroit précédent. Les acteurs sont généreux et remarquables mais la réalisation me paraît hésitante. A l’inverse du reste du film, la scène finale, dont la chute nous pousse au silence, est bien trop longue pour apprécier l’ampleur de la conversation ayant lieu.

Ghesseha est un film qui constate les problèmes, effleure la surface des solutions possibles, et continue à dresser une image difficile du pays.

Ce film pourrait être un documentaire tant les thèmes et les prestations sont authentiques, et il en prend d’ailleurs la forme, avec le personnage du film qui est justement réalisateur de documentaires. Ce personnage prend le rôle de fil rouge connectant toutes les histoires diverses entre des personnes qui souvent ne se connaissent pas et n’interagissent pas. Rakhshan Bani-E’temad se projette certainement dans son rôle, avec ce personnage dans le film qui exhibe l’intensité avec laquelle il souhaite faire connaître les maux de son pays grâce au documentaire qu’il tourne.

Le message final est que « aucun film ne reste indéfiniment caché ». Et c’est tant mieux.

Noté : 3 / 5

Bande-Annonce

Casting

Habib Rezaei
Mohammad Reza Forutan
Mehraveh Sharifinia
Golab Adineh
Mehdi Hashemi
Hassan Majooni
Babak Hamidian

Détails

Date de sortie en Suisse: Inconnue
Réalisateur: Rakhshan Bani-E’temad
Pays de production: Iran
Durée du film: 88 minutes
Genre: Drame

(Images droits réservés)

SHARE
Previous articleVenise 2014 : She’s Funny That Way
Next articleVenise 2014 : Hungry Hearts
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!