The Maze Runner (Le Labyrinthe)

« The Maze Runner » est le premier long métrage de Wes Ball, ainsi que l’adaptation cinématographique du roman de James Dashner.

1
256
Actuellement au cinéma

Avant de commencer cet article, je me dois de préciser que je n’avais rien lu au préalable concernant la production de ce film, que je n’ai pas lu les romans de la saga du Labyrinthe et que je ne savais pas si il s’agissait d’une série de livres, d’une trilogie ou encore d’une œuvre solitaire.

En regardant l’affiche, c’est une équipe novatrice qui s’est attelée à la production. En effet, le réalisateur Wes Ball a construit sa carrière dans le département des effets visuels, tandis que le scénariste ayant adapté le roman, Noah Oppenheim, est un producteur et journaliste reconnu et primé.

D’une certaine façon, le contenu du film met aussi en avant la genèse d’une société.

Dès la première scène, nous rejoignons dans un ascenseur un jeune garçon (Dylan O’Brien, connu pour son rôle dans Teen Wolf), inconscient et amnésique, en train de monter depuis un sous-sol jusqu’à la surface. Il est accueilli par un groupe de garçons à peu près de son âge qui habitent une clairière à l’orée d’une construction métallique colossale. Alby (Aml Ameen, The Butler), le chef de la tribu, lui explique l’histoire de cette troupe et lui présente Chuck (Blake Cooper, un de ses premiers rôles) ainsi que Newt (Thomas Brodie-Sangster, Love Actually et Game of Thrones). Ensemble, ils lui expliqueront comment la vie gravite autour de cet immense labyrinthe.

Le film nous plonge dans la peau du garçon amnésique, qui se souviendra que son prénom est Thomas, et nous découvrant au fur et à mesure l’univers dans lequel il est catapulté. Sans explication, sans prévenir, tout comme les habitants de la clairière, on accepte et on s’adapte à notre environnement.

Et c’est bien là pour moi l’intrigue principale du film. Bien plus que le labyrinthe, c’est cette société qui s’est créée qui est captivante. Il y a dans The Maze Runner une ambiance indéniable des premières saisons de Lost. Un groupe de personnes ne se connaissant pas est parachuté dans une zone inconnue. Pour survivre, une véritable culture se crée, avec ses règles, ses codes, ses classes, ses croyances et ses coutumes. Une authentique civilisation est née.

Comme dans toute civilisation et dans toute croyance, un être supérieur est présent. Une entité qui a créé l’environnement dans lequel les protagonistes vivent. Des êtres qui ont créé l’ascenseur par lequel Thomas est arrivé, mais surtout le labyrinthe et les créatures le peuplant. Ce labyrinthe serait, selon les habitants de la clairière, le seul moyen de « sortie ». Et c’est là l’élément final qui caractérise une société : ils ont un but. Ils veulent survivre et échapper du labyrinthe.

Une fois le décor planté, il s’en suit un film d’action très classique. Un montage et une immersion quasi impeccable (on voit que les visuels sont maitrisés par Wes Ball), le film est une allégorie de nombreuses choses. L’idée du déterminisme, du destin, du choix. Il peut être regardé comme un film revisitant les thèmes antiques du Dédale grec avec le Minotaure y habitant, analysant la psyché humaine et la mentalité de groupe. Il peut tout autant être vu comme un bon film d’action, avec ses qualités et ses facilités dans le scénario (je serai toujours épaté à quel point le bois est plus résistant que l’acier). Il y a aussi des scènes qui m’ont fait ricaner, car elles m’ont fait penser au Dark Knight Rises de Christopher Nolan avec la fameuse charge des policiers armés de pistolets face aux fusils automatiques et tanks.

Le film perd de son sens vers les deux tiers, n’expliquant que vaguement la majorité des questions principales, mais on comprend très rapidement pourquoi. Il faut laisser de la place pour les deux prochaines sorties. D’ailleurs, la sortie de second opus est prévue le 18 septembre 2015 aux Etats-Unis. Mais pour l’instant, The Maze Runner est une entrée solide dans la saga.

Noté : 3.5 / 5

Bande-Annonce

Casting

Dylan O’Brien
Aml Ameen
Thomas Brodie-Sangster
Ki Hong Lee
Will Poulter
Blake Cooper
Kaya Scodelario
Dexter Darden
Chris Sheffield
Jacob Latimore
Alexander Flores
Randall D. Cunningham
Joe Adler
Patricia Clarkson

Détails

Date de sortie en Suisse: 15.10.2014
Réalisateur: Wes Ball
Pays de production: Etats-Unis
Durée du film: 113 minutes
Genre: Action / Science-Fiction

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleThe Judge
Next articleNinja Turtles
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!