Locarno 2014 : Sils Maria (Clouds of Sils Maria)

Un film d'actrices tout en sensibilité et spontanéité. Olivier Assayas se fait l'auteur d'un très bon film.

0
471
Le 27 août au cinéma / Droits réservés

C’est dans un chalet qui appartient à un grand dramaturge récemment décédé,que nous retrouvons Maria Enders (Binoche) et son assistante Valentine (Stewart). Au fin fond des Grisons, dans un paysage montagneux, Maria Enders répète sa pièce et ses textes en compagnie de Valentine. 

Une histoire temporelle qui dépeint un scénario flou. Parfois mou et un peu longuet, Sils Maria prend son sens dans la durée. Une durée qui se traduit par un rôle en forme de deuil vis-à-vis du défunt dramaturge. Olivier Assayas profite de mettre en valeur nos paysages somptueux par des plans précis, comme en témoigne « le serpent de Maloja », un petit miracle de la nature qui suivra le film durant son entier. 

Si l’écriture est vraiment bonne, le duo que forme Binoche et Stewart l’est tout autant. Binoche qui joue le rôle d’une actrice avec ses caprices de star, démontre toute l’étendue sa classe. Kirsten Stewart n’est pas en reste, ceux qui la croyait mauvaise actrice peuvent aller revoir leurs jugements, l’américaine joue à la perfection son rôle pourtant pas si simple à interpréter. Notons aussi le rôle de la jeune Chloé Grace Moretz qui, en adolescente rebelle, est surprenante de spontanéité. 

Olivier Assayas propose un très bon film. Malgré certaines longueurs, Sils Maria est touchant et émouvant. Grâce à un excellent casting, mais aussi par des plans parfaitement huilés, le cinéaste nous fait prendre un grand bol d’air pur dans nos montagnes helvétique. 

Avis : 4/5

Bande-annonce

Fiche technique

Réalisé par : Olivier Assayas

Date de sortie : 27 août 2014

Durée : 2h03min

Genre : Drame

Nationalité : Français

Casting 

Juliette Binoche

Kirsten Stewart

Chloé Grace Moretz

Lars Eidinger

Johnny Flynn

Angela Winkler