les hivernales | vendredi

une première [excellente] soirée aux hivernales de Nyon

0
257
les hivernales / rocky / tous droits réservés

C’est vendredi, on embarque dans le semi-regional direction Nyon et ses désormais habituelles hivernales. Cette année, j’ai la ferme intention de profiter un peu du festival off. Le problème des intentions, c’est que c’est comme les résolutions, ça tient pas longtemps. Bref, on n’en voit pas autant qu’on voudrait, mais on arrive quand même dans les temps à la parenthèse pour voir l’excellente Marie-Flore. Malheureusement cette dernière n’est pas venue avec son groupe, mais seule et propose donc un show acoustique guitare-chant assez minimaliste… c’est joli, mais c’est pas ça qui va lancer la soirée.

On décide après quelques chansons de glisser vers le quai 23 pour aller jeter un œil à Transistor Girl. Pour le coup et pour jouer dans un pizzeria où la moitié des gens sont le nez dans leur 4 fromages, le trio nous offre une excellente surprise. Les Genevois, anciens d’Aloan, proposent une musique calme et prenante qu’on a plaisir à suivre, particulièrement dans un environnement aussi inattendu que ce petit coin de restaurant. Ouvertement inspirés de Fink, leur musique devra forcément un peu s’adapter pour les espaces plus grands où ils seront sans aucun doute bientôt invités à se produire, mais dans tous les cas ils représentent une des plus intéressantes nouveautés de la scène suisse actuelle.

Direction ensuite l’Usine à Gaz pour Talisco. Le groupe français envoie une pop décomplexée, pleine d’entrain. Un concert sans pause, sans accro, sans grands défauts, un peu sans surprise cependant. Mais la critique est légère et un peu ingrate, on a passé un bon moment. Maintenant c’est clair que si vous cherchez des expérimentations bizarres, des trucs electros chelous, c’est pas par là, mais c’est pas le but non plus. Il y a quelque chose de Breton dans ce qu’ils font et c’est déjà énorme comme comparaison.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=MHNo_SAVb7U?list=PL5RVUxocHGaWwmcxWC9Hhc3Sm2DJSMBc1&w=854&h=510]

La soirée finit par ceux qu’on attendait le plus, Rocky. Un EP cool en 2013, un clip mortel en 2014, des rumeurs de très bons concerts, des recherches google impossibles, entre Rocky IV et ASAP Rocky… Bref, je me réjouissais et j’ai pas été déçu. C’est pop, c’est club, ça prend de la musique urbaine, ça pioche partout et c’est jamais le bordel. La chanteuse est toujours dedans, jamais chiante ni kitch, franchement la seule question c’est quand est-ce-qu’on les revoit et quand reviennent-ils (ça fait deux questions, ok). Une des grosses sensations à venir, mais faut que ça vienne cet album. Et autant parfois on peut s’inquiéter de la transcription de certains sur des grandes scènes, autant là, on veut voir ça ! Bref, excellente première soirée, on rentre avec l’envie de revenir le lendemain, mais ça c’est déjà une autre histoire.

P.s. Si la chanteuse de Rocky voit cet article, qu’elle n’hésite pas à m’envoyer un message.