Je suis FEMEN

Documentaire immersif du suisse Alain Margot à propos d’un thème d’actualité.

0
391
Actuellement au cinéma

Le mouvement FEMEN est né dans les années 2000 pour tenter de briser la perception des femmes en Ukraine et pour manifester contre la corruption et le tourisme sexuel. Initialement habillées, ces femmes militantes ont rapidement remarqué qu’en exposant leurs seins lors des manifestations, la presse accourait et leur faisait de la promotion et de la publicité. Un moyen agile d’attirer l’attention sur le fait que selon elles, à moins d’être nues, les femmes en Ukraine sont peu dignes d’intérêt. Cette marque de fabrique de FEMEN, appelé depuis « sextrémisme » divise très certainement l’opinion publique dans le monde, mais le film explique de façon complète la genèse de l’identité du groupe.

Le cinéaste vaudois Alain Margot a rencontré les FEMEN (Oksana Shachko, Anna Hutsol, Inna Shevchenko et Alexandra Shevchenko) en 2011 lors du tournage d’une émission de « Temps Présent » pour la RTS (lien fourni plus bas). Il réalise avec ce documentaire instructif un portrait soigné de la vie des quatre membres les plus connues du groupe, de leurs talents, leur dévotion au mouvement, et de la mentalité différente qui règne parmi les jeunes nés après la chute de l’URSS comparée à celle des politiques au pouvoir.

Le film manque un peu de partialité, car dans le dossier de presse qui nous était fourni, le réalisateur mentionne qu’une « réelle amitié s’est tissée » entre lui et le groupe des quatre FEMEN, en particulier Oksana. Le phénomène qui s’est produit le long du film est que très peu d’aspects négatifs sont montrés, alors que des témoignages, certes récents, d’anciennes militantes circulent sur internet et dénoncent certains comportements au sein de l’organisation (lien vers un article plus bas).

Néanmoins, le film a le mérite d’être dynamique, bien structuré et de montrer les périls d’être militant(e) en Ukraine et dans les pays de l’est, avec les conséquences terribles parfois pour soi et souvent pour ses proches. Aujourd’hui, au moment où le futur de leur pays se joue alors qu’il est plongé dans une guerre civile, elles ne peuvent y retourner de crainte pour leur liberté et leur vie suite à certaines actions extrêmes. Il est aussi intéressant d’écouter leurs critiques de Ioulia Tymochenko, accusée de ne rien avoir fait pour les femmes étant première ministre.

Pour la petite histoire, les deux Shevchenko n’ont aucun lien de parenté, mais elles ont toutes développés une amitié solide leur permettant d’aller de l’avant et de s’étendre aujourd’hui à travers le monde pour sensibiliser les personnes à leurs causes. Ces braves femmes nous rappellent à chaque action que le prix de la liberté reste élevé, qu’il faut se battre pour l’obtenir, et encore plus pour la protéger.

Noté : 4 / 5

Bande-Annonce

Casting
Oksana Shachko
Anna Hutsol
Inna Shevchenko
Alexandra « Sasha » Shevchenko

Détails
Date de sortie en Suisse: 14.05.2014
Réalisateur: Alain Margot
Pays de production: Suisse / Ukraine
Durée du film: 95 minutes
Genre: Documentaire

(Images droits réservés)

Liens

http://caravelproduction.ch/documentaires-3/femen/

http://www.visionsdureel.ch/film/f/i-am-femen/

http://www.rts.ch/emissions/temps-present/international/3140199-les-militantes-aux-seins-nus.html

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1146323-j-ai-quitte-les-femen-inna-se-comporte-comme-une-reine-et-son-fanatisme-est-dangereux.html

http://www.imdb.com/title/tt3136842/