Zürich 2014 : Une première journée marquée par Fincher

Avec un peu de retard, nous entamons notre aventure zurichoise.

0
223
Zürich Film Festival 2014

Nous sommes bien sur place pour vous résumer nos journées dans cette magnifique ville qu’est Zürich.

Après un réveil très matinal et un voyage en train des plus calamiteux, nous sommes enfin à bon port pour récupérer nos badges et tout ce qui va avec. Programme sous la main, café et ordinateur dans le sac… nous voilà prêt pour une journée cinématographique de haute voltige.

Gala Premieres : Gone Girl
David Fincher – 2014 – USA
Vu et rédigé par Sven Papaux

Adapté du livre éponyme, Gone Girl est une petite perle. Un savant mélange de plusieurs facteurs. David Fincher aborde le drame conjugal, le mystère, la manipulation ainsi qu’un côté médiatique très marqué.

Le cinéaste américain ne lésine pas sur les apparences trompeuses et s’appuie sur un excellent casting. Une mise en scène d’une efficacité redoutable, une atmosphère sur le fil, c’est un tour de force que réalise le génie du cinéma contemporain. Gone Girl est une énigme et le mystère qui l’entoure en devient captivant.

(Un article plus approfondi suivra)

 

Bande-annonce :

International Documentary Film : Walking Under Water
Eliza Kubarska – 2014 – Pologne
Vu et rédigé par Sven Papaux

Une immersion dans le monde marin en compagnie d’un pêcheur, aux traditions anciennes, et son fils. Misant sur des images à couper le souffle, Eliza Kubarska suit ces pêcheurs (à l’ancienne) pour souligner les problèmes de la modernisation qui tue ces traditions ancestrales.

Une beau voyage sous l’eau sans être un chef d’oeuvre, La réalisatrice polonaise nous plonge dans le calme et la beauté aquatique… ça fait un bien fou.

 

Bande-annonce :

 

International Feature Film : The Skeleton Twins
Craig Johnson – 2014 – USA
Vu et rédigé par Sven Papaux

Une comédie dramatique détonnante sous le signe du suicide.

Bill Hader est connu pour faire rire, cette fois c’est dans un rôle plus dramatique. Très lié avec sa soeur (Wiig), Milo (Hader) se sent perdu et ne trouve plus goût à la vie. Comble d’ironie sa soeur est, elle aussi, désemparée et proche de l’irréparable.

Un coup de coeur! The Skeleton Twins est dans la même veine que 50/50 où les rires sont fréquents mais les larmes ne sont pas très lointaines. Une oeuvre étonnante à consommer de toute urgence dès sa sortie. Superbe !

 

Bande-annonce :