Voyage en Chine

Pour sa première réalisation cinématographique, le franco-hongrois Zoltán Mayer nous emmène en Chine dans un long-métrage probant.

0
131
Voyage en Chine, par Zoltán Mayer
En salles le 25 mars. Image droits réservés.

Relatif inconnu au bataillon, Zoltán Mayer peut compter sur la grande Yolande Moreau pour donner une dose de vulnérabilité et d’humanité touchante à sa première œuvre, intitulée Voyage en Chine.

En effet, c’est Liliane (Yolande Moreau) qui embarque pour un voyage en Chine à cause d’une des raisons les plus effroyables imaginables: le décès de son fils, Christophe. Femme au foyer vivant avec son époux (André Wilms) en France, elle apprend que son fils est mort dans un accident. Confrontée à de véritables cauchemars administratifs et faisant face à la bureaucratie dans toute sa splendeur, Liliane décide de se rendre en Chine afin de récupérer le corps. Une fois arrivée sur place, Liliane tente de reconstruire la vie de Christophe, un fils qui ne lui donnait que peu de nouvelles et qui s’installa en Chine il y a de nombreuses années déjà. Son plus grand réconfort viendra en la personne de Danjie (Qu Jing Jing), l’ancienne petite amie de Christophe.

Faisant fi de toutes les complications n’étant pas nécessaires de montrer à l’écran, le film trouve un rythme agréable (à défaut d’être dynamique de par sa nature même) et se concentre la majorité du temps sur l’utile et l’essentiel. Voyage en Chine laisse à chacun le loisir de remplir les blancs, de s’imaginer comment se déroulent les actions et les défis insinués entre deux scènes. Des premiers pas de Liliane dans un hôtel à sa fascination grandissante pour le pays, ses mœurs et sa culture, tout est juste.

Pour toutes ses qualités, à savoir des visuels impeccables et des acteurs criants d’authenticité, le film n’a pas suscité intérêt envahissant chez moi. Cela est du à l’aspect « lost in translation » qui prend beaucoup trop d’ampleur. Puisque Liliane part pour la première fois en Chine, dans un village reclus de plus, et ne parle ni comprend un mot de mandarin, le voyage n’aurait-il pas été plus simple en amenant un interprète?

Certes, le spectateur comprend rapidement que ce voyage solitaire est une pénitence auto-infligée, mais elle l’est tant pour la protagoniste que pour le spectateur. Nous partageons son angoisse, son incertitude et son admiration, ce qui donne au film son aura solennelle, mais pas assez pour le vivre entièrement et ne pas décrocher.

Dans son ambiance monotone, brumeuse et morne, Voyage en Chine remplit aisément sa mission, mais il se cherche tout autant que sa protagoniste Liliane et, comme Liliane, aurait indéniablement besoin d’aide dans ses moments les plus difficiles.

Noté : 3 / 5

Bande-Annonce

Casting

Yolande Moreau
Qu Jing Jing
Ling Dong Fu
Liu Ling Zi
Dong Qing
Yilin Yang
André Wilms
Li Chenwei
Genevieve Casile
Camille Japy
Sophie Chen

Détails

Date de sortie en Suisse: 25.03.2015
Réalisateur: Zoltán Mayer
Pays de production: France
Durée du film: 96 minutes
Genre: Drame

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleSecrets and Lies
Next articleLas croquetas
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!