Locarno 2015 – Trainwreck (Crazy Amy)

Sur un thème bien plus léger que la majorité des films projetés durant le festival, "Trainwreck" sert d’interlude apprécié pour le public de la Piazza Grande.

0
91
Trainwreck, par Judd Apatow
En salles le 18 novembre. Image © 2015 Universal Pictures. Droits réservés.

Avec Trainwreck, nous avons tous les éléments d’une comédie extrêmement américaine. Sexe, alcool et blagues à l’humour pas très recherché, mais diablement efficace, sont à l’honneur. Dès sa première scène, sublime, Judd Apatow ne laisse que très peu de doute quant au tempo ainsi que la direction dans laquelle le film se lancera.

Très jeune, Amy Townsend (Amy Schumer, davantage connue pour certains rôles à la TV et sa propre série Inside Amy Schumer) fut convaincue par son père Gordon (Colin Quinn) que la monogamie n’est pas une notion réaliste. Devenue adulte, Amy applique ce concept à la lettre et assouvit régulièrement ses désirs sexuels. Aimée de ses collègues, appréciée de ses amis, Amy commence à se poser des questions sur son mode de vie excessif lorsqu’elle passe davantage de temps avec sa sœur Kim (Brie Larson), mariée et bientôt mère. Sa rencontre avec le Dr. Conners (Bill Hader) la pousse à découvrir des sensations qu’elle ne pensait jamais vivre.

Relativement long pour une comédie au final, mais cela ne se remarque qu’après coup tant le film est agréable, Trainwreck ne plaira surement pas à tout le monde, mais sa qualité dans le genre spécifique de la comédie romantique est indéniable.

Il est ravissant de voir le concept d’une femme Dom Juan, une femme ayant du succès dans sa vie professionnelle et personnelle, une femme intelligente et charmante, ne pas respecter les conventions sociales lorsqu’elle voit quelqu’un lui plaisant physiquement. Sans retenue, elle fait le premier pas (et même le second et le troisième jusqu’au dernier!) et donne à Trainwreck sa force: elle montre à quel point c’est « facile » lorsque la femme prend les initiatives lors de la séduction. La scène dans le taxi est d’ailleurs extraordinaire et met l’accent sur cette inversion des rôles usuels au cinéma et dans la vie entre un homme et une femme.

La patte Judd Apatow est omniprésente, mais ce n’est pourtant pas le genre de « bromance » de ses divers projets tels que Step Brothers ou 40 ans, toujours puceau qu’il a d’ailleurs réalisé, car le scénario fut ici écrit par Amy Schumer. C’est d’ailleurs le premier film qu’Apatow a réalisé mais pas écrit et c’est cette innovation d’avoir une femme mener la danse dans un film d’Apatow qui différencie Trainwreck des autres films du genre.

Certes, le film devient invariablement moins intéressant lors de la partie « romantique » comparé à la découverte des personnages, car cette partie là du film est prévisible. Les thèmes pourtant sont matures et universels, et l’humour n’en reste pas moins efficace.

Un bref mot sur les acteurs : Schumer est brillante, Hader un peu morose mais la plus grande surprise est venue de LeBron James. D’engager le basketteur pouvait sembler un simple coup marketing, mais au contraire, sa prestation est non seulement cruciale dans le film, mais est aussi brillamment jouée. Tilda Swinton est méconnaissable physiquement, mais elle aussi, comme LeBron James, apporte un humour différent de la dynamique des deux protagonistes.

Le mot trainwreck, littéralement un accident de train, est utilisé pour définir une personne hors de contrôle qui met en danger sa vie par ses propres excès comportementaux. Dans Trainwreck, Judd Apatow et Amy Schumer nous montrent qu’il n’en faut pas énormément pour se remettre dans le droit chemin.

Noté : 4 / 5

Bande-Annonce

Casting

Amy Schumer
Bill Hader
Brie Larson
Tilda Swinton
Colin Quinn
John Cena
Mike Birbiglia
Jon Glaser
Vanessa Bayer
Ezra Miller
LeBron James

Détails

Date de sortie en Suisse romande: 18.11.2015
Date de sortie en Suisse allemande : 13.08.2015
Réalisateur: Judd Apatow
Pays de production: Etats-Unis
Durée du film: 124 minutes
Genre: Comédie

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleConcours | 3×2 places à gagner pour Mission Impossible : Rogue Nation
Next articleLocarno 2015 – Der Nachtmahr
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!