Musilac 2015 (Preview Paléo): THE DO + CHRISTINE & THE QUEENS

0
91
http://mag.agendaculturel.fr
Affiche Musilac 2015 / Image droits réservés

À la veille du Paléo Festival de Nyon, retour sur Musilac 2015 avec notamment deux têtes d’affiche qui se reproduiront au Paléo: The Dø et Christine & The Queens

Avec une programmation du Dimanche comptant, entre autres, Hot Chip, Paolo Nutini, Alt-J, The Dø , Christine and The Queens et les Chemical Brothers: pas possible de résister. À 1h30 de Lausanne, le festival Musilac vaut le détour.

D’une ambiance chaleureuse et totalement chill comparable à celle du Paléo, on a le plaisir de savourer des bons plats de fast food (ça change de celle qu’on retrouve depuis des années en Suisse), tout en étant au bord du lac.

Gros plan sur The Dø et Christine and The Queens, qui tout deux seront également de partie au Paléo Festival 2015 à Nyon – à ne pas rater.

The Dø

The Dø - Image droits réservés (http://torrefacteur.co/)
The Dø – Image droits réservés (http://torrefacteur.co/)

La chanteuse Olivia Merilahti nous éblouit d’emblée par son talent avec une entrée sur scène captant l’attention de tout le festival.

Grand coup de cœur de la soirée pour ce duo franco-finlandais. Ensorcelante, le charisme et la présence d’Olivia Merilahti nous cloue au sol et sa voix a de quoi nous tenir et nous faire bouger jusqu’au bout du spectacle.

Très active sur scène, elle fait participer le public dans ses chants et anime le public de façon à complimenter le son qui est en cours. Sa voix, sa présence, est folle et nous nous retrouvons hypnotisés.

Déjà vu par Ray à l’occasion d’un autre concert, The Do confirme sa capacité impressionnante et inéluctable à nous livrer une performance joyeuse, accrocheuse, belle et agréable pour le grand public, autant pour ceux qui découvrent le groupe que les fidèles suiveurs.

Alliant tantôt une humeur rap, tantôt rock, futuriste ou une touche vintage à la musique des années 90, le tout est un succès et que du bonheur.

Une voix incroyable, un talent incontestable, The Do se donne à fond avec une performance réussie et qui nous donne envie de nous ruer au shop pour acheter tous leurs albums.

Christine and the Queens

Christine - Image droits réservés (http://www.welovegreen.fr/)
Christine – Image droits réservés (http://www.welovegreen.fr/)

Héloïse Letissier, alias Christine, livre une performance unique, fusionnant à la fois le chant, la danse, que des petits breaks à la one-woman show.

Sur scène, elle laisse transparaître de façon naturelle sa personnalité tantôt excentrique, tantôt maladroite ou parfois à l’ouest, mais toujours avec une authenticité qui ne peut qu’attendrir.

Son amour pour son métier et également l’influence de Michael Jackson sur sa musique est clairement visible et ça fait vraiment plaisir à voir!

Très entrainante, on n’a pas besoin de connaître leur musique pour apprécier et chanter avec Christine, d’autant plus qu’elle reprend avec aisance gaieté des tubes que tout le public reconnaîtra – de Kanye West à Technotronic avec un Pump the Jam issu de la vague Eurodance: elle casse tout et nous donne envie de danser toute la nuit.

Comme déjà mentionné, plus qu’un son, il s’agit d’un tout qui englobe le spectacle – je note un moment incroyable où tout le public chante un joyeux anniversaire pour Gabriel, le bassiste de son groupe.

Alternant chant / danse / one-woman show, son humour absurde a de quoi agacer ou énerver les non-convertis, mais pour tout les autres: même ses blagues nulles, on en est fan. Sa sincérité est attendrissante, bien qu’elle en fasse parfois un peu trop. Elle s’adresse au public comme à un ami et instaure ainsi une humeur conviviale et chaleureuse durant toute l’heure qu’elle occupe.

Dans une reprise de « Who is it » de Michael Jackson, elle fait monter Olivia Merilahti de the Do sur scène pour interpréter en cœur leur propre version plus lente et sentimentale de la chanson – une réussite.

Christine c’est une voix, une artiste, une personnalité, qui ne sera pas forcément au goût de tous, mais j’aimerais dire rien à battre:

Christine est là, elle aime ce qu’elle fait, elle veut partager ça avec nous et elle donne tout… et honnêtement, ça fait carrément plaisir!

Elle termine le tout sur un mini-solo de 10 secondes sur « The Way You Make Me Feel » (littéralement, elle chante juste une fois les paroles « the way you make me feel ») – mais à nouveau, on voit qu’elle chante juste parce qu’elle a envie, avec une certaine force qui nous fait croire que même au cœur des moqueries elle ressortirait vainqueur.

Ça passe ou ça casse, mais pour moi je ressors de ce concert en m’exclamant « On est tous Christine! ».

Bien que les deux femmes ne se reproduiront peut être pas en duo sur scène, on les retrouves toutes deux au Paléo festival de Nyon, le mardi 21 juillet pour The Do et le vendredi 24 pour Christine and the Queens. Bénéficiaire d’un billet pour aller voir le vendredi l’incroyable musique de Faithless, j’aurais la joie de retrouver Christine & The Queens. Quant à The Do, franchement, leur performance m’a tellement plu que rien que pour ça, ça vaudrait la peine d’acheter un ticket pour aller les voir.

Voilà de quoi nous réjouir:

Cassandra Arnold