Microbe et Gasoil

Après « L’Ecume des Jours », le talentueux Michel Gondry revient avec un projet personnel, un film qui retrace de façon fictive son enfance et les amitiés naissantes.

0
114
Microbe et Gasoil, par Michel Gondry
En salles le 8 juillet. Image © Frenetic Films 2015. Droits réservés.

Microbe et Gasoil devient par conséquent plus qu’un film à propos de l’enfance de Michel Gondry; c’est un film à propos de l’enfance et des aventures de cette période.

Daniel (Ange Dargent), surnommé Microbe, est un enfant timide de quatorze ans et demi, souvent plongé dans ses dessins. Assez renfermé et fréquemment tourmenté par les caïds de la cour de récréation, il se sent séparé de sa famille alors que sa mère (Audrey Tautou) traverse elle aussi une crise. Théo (Théophile Baquet), dit Gasoil, est un garçon inventif, futé et débrouillard avec des parents très stricts. Il est parachuté en cours d’année dans la classe de Daniel et immédiatement une amitié profonde se crée entre eux. Alors que les grandes vacances approchent, les deux amis n’ont aucune envie de les passer avec leur famille. Ils vont donc se lancer dans la plus grande aventure de leur vie.

Réalisé en petite équipe, Microbe et Gasoil traite de thèmes bien plus sérieux que son ambiance ne crée. Car si justement l’ambiance est légère et drôle, si les dialogues sont recherchés et carrément décalés, créant une atmosphère quasi-désuète, si les enchaînements rajoutent chaque fois une couche quasi-absurde et tellement agréable, alors l’action se passe dans une période critique de la vie des enfants. Une période de la vie où les personnalités et les caractères se forgent souvent, au même titre que les amitiés.

Microbe et Gasoil est une histoire de deux gamins contre l’autorité, contre la hiérarchie.

Pour revenir et terminer sur les dialogues et surtout l’interaction entre Daniel et Théo, qui est la force indéniable du film, les dialogues sont recherchés et tout simplement beaux. Gondry fait fi du langage « des jeunes » de notre époque pour un vocabulaire plus adulte, où l’on se doit « d’arrêter avec le verlan ». La prestation de Théophile Baquet est magistrale, et plus on avance dans le film, plus on remarque que les scènes sans lui sont fades. Tout comme la vie de Daniel d’ailleurs.

Si tout le film part d’une rencontre fortuite et met du temps à démarrer, il accélère rapidement pour devenir une œuvre très soignée et franchement amusante.

Dans ce monde de non-dits et de perceptions d’autrui, c’est la différence intrinsèque entre les personnages de Microbe et de Gasoil qui les rapproche et qui crée ce désir d’émancipation. Ensemble, ils construisent sous la forme de cette voiture-maison le symbole de leur liberté et de leur affranchissement d’un monde qui ne leur ressemble pas.

Basé donc sur des souvenirs de son enfance, Michel Gondry a réalisé un phénoménal travail de casting avec l’aide de Sarah Teper et Leila Fournier. Il a réalisé une œuvre profonde et recherchée, mais surtout il a réalisé à mon avis un très bon film.

Noté : 4 / 5

Bande-Annonce

Casting

Ange Dargent
Théophile Baquet
Diane Besnier
Audrey Tautou
Vincent Lamoureux
Agathe Peigney
Douglas Brosset
Charles Raymond
Ferdinand Roux-Balme
Marc Delarue
Laurent Poitrenaux
Jana Bittnerova
Zimsky
Hélène Alexandridis

Détails

Date de sortie en Suisse: 08.07.2015
Réalisateur: Michel Gondry
Pays de production: France
Durée du film: 103 minutes
Genre: Comédie / Drame

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleMagic Mike XXL
Next articleFuture Islands | Les Docks (Lausanne)
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!