Locarno 2014 Concorso Internazionale : Fidélio, L’Odyssée d’Alice

Lucie Borleteau choisit comme décor un cargo pour son dernier film. Un peu poussif mais l'idée est bonne.

1
356
Fidélio, l'Odyssée d'Alice - Concorso internazionale

Alice est marin. Elle est en couple avec Félix, un dessinateur, qu’elle laisse sur la terre ferme. Alice prend donc place sur le Fidélio, un vieux cargo, comme second mécanicien. À bord, elle apprend que son prédécesseur vient de décéder et découvre par la même occasion qu’elle aura à faire avec une ancienne connaissance : Gaël, son premier grand amour. À partir de là, la jeune femme va découvrir le journal intime du défunt mécanicien qu’elle remplace. Une remise en question va intervenir et Alice (Labed), au gré de la traversée, va tenter de garder le cap.

Un cargo comme (quasiment) seul décor, c’est le pari de Lucie Borleteau. Une sorte de tournage à huis clos que nous propose la réalisatrice. Tanguant entre mélancolie et bonheur, Fidelio, l’odyssée d’Alice se lance dans une traversée risquée.

Avec un départ poussif, le film se bonifie sans réellement prendre son envol. Plat et répétitif, on sent une recherche d’explication face aux envies d’Alice. Une femme, à la personnalité quasi nymphomane, tiraillée face à ses désirs. Entouré par un équipage majoritairement masculin, la mélancolie amoureuse qu’elle éprouve va bercer ce film. 

À la découverte des récits d’un des membres de l’équipage décédé un peu plus tôt, Alice va prendre le temps de lire et de se laisser guider par cette lecture. Une sorte de prise de conscience ou une pièce manquante. Grâce à cet homme, la marin se mettra à la place d’un homme qui est l’inverse d’elle-même. 

Une longue traversée en mer où notre chère Alice hésite entre deux hommes : Felix (Lie) et Gaël (Poupaud). Le dilemme pour une femme qui s’épanouit avec l’amour de deux hommes. Impossible pour elle de choisir, malgré le bonheur qu’elle éprouve. La problématique est telle que, moi-même, je me sens un peu perdu face aux choix de la cinéaste. 

Pour en finir, je pense que le scénario est bon, la réalisation est également bonne, mais les scènes répétitives (surtout les scènes « chaudes ») sont trop présentes et nuisent à l’oeuvre de Lucis Borleteau. Déçu est le terme que j’emploierai pour ce film qui n’a pas réussi à prendre son envol. Dommage !

Avis : 2,5/5

Fiche technique 

Réalisé par : Lucie Borleteau

Date de sortie : prochainement

Durée : 1h35min

Genre : Drame

Nationalité : Français

Casting

Ariane Labed

Melvil Poupaud

Anders Danielsen Lie