Le Romandie | Les Finlandais de K-X-P réchauffent la cave

0
99
Jacques Canon © Muriel Tille
Jacques Canon © Muriel Tille

Mardi soir (28.04) au Romandie de Lausanne, les Finlandais de K-X-P nous ont montrés à travers leur musique envoutante, qu’ils arrivaient à faire monter la température de quelques degrés dans la cave. En effet, leur musique est comme un orgasme auditif à durée indéterminée.

Entrés sur scène sous une capuche noire cachant leur identité, les trois membres du groupe prennent place religieusement. Les deux batteurs et Timo Kaukolampi à la guitare/synthé/voix, nous donnent l’impression d’être sur le point d’assister à un rituel chamanique ou un sacrifice religieux un peu glauque. Le résultat est bien loin de l’être. Rien de glauque dans la musique de K-X-P, mais plutôt quelque chose d’ésotérique et planant. Une longue montée en puissance qui ne cesse jamais emporte pieds et têtes dans des mouvements d’aller-retour.

Jacques Canon, en première partie, présente son set devant un public encore peu présent. Ses expérimentations live et sa timidité attisent la curiosité. Jacques Canon sur scène, n’a besoin que d’un petit dispositif électronique accroché au scotch sur un petit pupitre, un Game Boy et une peluche avec un sampleur électronique sur ses genoux. À suivre de près, car même s’il manque encore une certaine interaction avec le public ou une implication plus forte de sa personne (en ajoutant sa voix aux compositions par exemple), Jacques Canon balance de bonnes ambiances sonores mêlant l’électronique à la pop, le rock ou le hip-hop.

K-X-P © Muriel Tille
K-X-P © Muriel Tille
K-X-P © Muriel Tille
K-X-P © Muriel Tille
K-X-P © Muriel Tille
K-X-P © Muriel Tille
Jacques Canon © Muriel Tille
Jacques Canon © Muriel Tille