Venise 2015 – Italian Gangsters

Dans la catégorie des Orizzonti, « Italian Gangsters » innove par son format et convainc par la prestation de ses acteurs, sans pour autant transcender le public.

0
86
Italian Gangsters, par Renato De Maria
Image © Asac - la Biennale di Venezia

Le film est une sorte de docu-fiction mêlant tant images d’archives noires et blanches, mais aussi en couleur, que des extraits de films de fiction faits à propos des protagonistes de Italian Gangsters.

Car pour sa durée relativement brève, Italian Gangsters met en scènes six acteurs jouant six criminels et gangsters italiens, actifs durant les trente années après la Seconde Guerre Mondiale. Ezio Barbieri (Francesco Sferrazza Papa), Paolo Casaroli (Sergio Romano), Pietro Cavallero (Aldo Ottobrino), Luciano De Maria (Paolo Mazzarelli), Horst Fantazzini (Andrea Di Casa) et Luciano Lutring (Luca Micheletti) racontent face à la caméra leur parcours, leurs idées, leurs motivations et leurs sentiments en dressant un portrait socio-culturel et politique de l’Italie dévastée par la guerre jusqu’à sa renaissance industrielle. Ces six personnages ont fasciné, et fascinent toujours, le pays et servent à comprendre la faim et rébellion de cette génération.

Italian Gangsters est un témoignage même envers la richesse du cinéma italien, de nombreuses scènes étant prises des archives de l’Istituto Luce ou de la bibliothèque de RaroVideo. Le cinéma et les médias ont un rôle fondamental dans la compréhension de cette sorte de « vénération » qu’avait le peuple envers ces personnes, issues de milieux défavorisés, ayant saisi leur opportunité de succès en flouant les lignes morales du bien et du mal.

Lors des scènes où les six acteurs parlent au nom des gangsters, la caméra se concentre entièrement sur eux, avec un fond noir, sans musique. Les acteurs récitent des monologues, n’interagissent jamais entre eux, et malgré le rythme saccadé, arrivent à faire passer un message consistent pour chacun. Les textes en soi sont tirés d’autobiographies, de citations relayées par les journalistes de l’époque ou encore des segments à la télévision.

Selon les dires du réalisateur, Italian Gangsters souhaite narrer directement la perception collective de la société italienne en ces années difficiles ainsi que la compréhension de l’identité contemporaine actuelle du pays. Ce but est remarquablement atteint, parfois au détriment de l’enthousiasme du public, perdu dans tant de visuels sombres.

Italian Gagnsters est selon moi un bon film, je suis personnellement particulièrement friand du travail de mémoire et de recherche effectué, qui nous rappelle des personnages marquants de l’histoire moderne italienne, et nous rappelle aussi que le crime peut quand même rapporter. Selon les dires du réalisateur Renato de Maria, projeté pour la seconde année consécutive à Venise, « l’identité moderne italienne n’est certainement pas une identité criminelle, mais une identité qui a lié son développement, sa définition et sa diversité avec le crime ».

Noté : 3.5 / 5

Bande-Annonce

Casting

Francesco Sferrazza Papa
Sergio Romano
Aldo Ottobrino
Paolo Mazzarelli
Andrea Di Casa
Luca Micheletti

Détails

Date de sortie en Suisse: Inconnue
Réalisateur: Renato De Maria
Pays de production: Italie
Durée du film: 87 minutes
Genre: Drame / Docu-fiction

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleVenise 2015 – Man Down
Next articleVenise 2015 – Krigen
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!