The Second Best Exotic Marigold Hotel (Indian Palace: Suite Royale)

Dans la lignée des titres de film qui prennent du temps et de la place à écrire, voici la suite de l’excellent The Best Exotic Marigold Hotel (Indian Palace), qui fut une comédie dont seuls les britanniques ont le secret.

0
145
Indian Palace: Suite Royale, par John Madden
Actuellement au cinéma. Image © 2015 Twentieth Century Fox Film Corporation. Droits réservés.

Et pourtant, la tentation d’y retoucher semblait apparemment trop grande au sein des studios Fox, car nous retrouvons ici l’ensemble de la distribution pour une nouvelle vague d’aventures de nos doyens favoris dans Indian Palace: Suite Royale. Une vision du premier Indian Palace est d’ailleurs fortement conseillée.

Je me dois de mettre en exergue le fait que, si plus rien ne restait du film, les actrices et acteurs sexa-, septua- et octogénaires méritent le respect le plus prononcé pour leurs prestations ainsi que pour la longévité et la qualité de leur carrière.

Ayant résolu la majorité de l’intrigue dans le premier opus, nous suivons Sonny Kapoor (Dev Patel) qui cherche à étendre son concept d’hôtel pour une population âgée. Avec l’aide de sa gérante, Mme. Donnelly (Maggie Smith), ils voyagent aux Etats-Unis pour chercher du financement auprès d’un groupe mondialement connu. S’attendant à recevoir un inspecteur anonyme dans les semaines à venir, Sonny voit aussi des difficultés s’installer dans sa vie personnelle alors que son mariage à Sunaina (Tina Desae) approche. Les clients traditionnels sont toujours au Marigold, avec Evelyn (Judi Dench) et Douglas (Bill Nighy) qui participent activement dans la vie locale. Ce sont pourtant l’arrivée de deux personnages, Guy (Richard Gere) et Lavinia (Tamsin Greig) qui viennent chambouler cette tranquillité.

Indépendamment du fait que la majorité du « suspense » et de « l’intrigue » soit visible à des kilomètres, nous avons tout un raisonnement bâclé ne faisant aucun sens exhibé par notre protagoniste Sonny, que ce soit dans ses décisions professionnelles ou privées.

De par le fait que nous avons toujours autant de personnages, et même davantage, chacun se doit de recevoir son temps à l’écran. Or, comme dans le premier film, certaines histoires sont bien moins intéressantes que d’autres. Outre les moments vraiment embarrassants tant pour les protagonistes que les spectateurs dans la salle, la longueur du film devient à peine supportable. Et même, l’unique personnage que l’on ne pouvait pas tolérer dans le premier Indian Palace, un personnage que les scénaristes avaient ai habilement éliminé, se voit offrir un retour sans intérêt pendant de trop nombreuses minutes. Suite Royale est par moments une véritable purge.

Le développement est étiré de telle façon que les blagues et anecdotes, autant amusantes soient-elles, deviennent presque la norme. Pour tenter de compenser, nous avons eu droit à ce que je pensais serait visible dans le premier film, à savoir une petite visite de la magnifique ville de Jaipur. Riche en couleurs et en sons, Suite Royale contient une touche Bollywood bien davantage prononcée comparé à son prédécesseur.

Grâce à une valeur émotionnelle rédemptrice et surtout son message parfaitement placé à propos de la nature transitoire de la vie, du bonheur et de l’amour, Suite Royale n’est pas une perte. Mais autant le premier fut une dose de fraicheur que j’ai grandement apprécié (mes parents aussi d’ailleurs!) habilement adaptée d’un roman, autant celui-ci sent le réchauffé alors que tout semblait dit à la fin.

On aurait amplement pu en rester là, mais la suite n’est pas fondamentalement mauvaise.

Noté : 2.5 / 5

Bande-Annonce

Casting

Judi Dench
Maggie Smith
Dev Patel
Bill Nighy
Celia Imrie
Ronald Pickup
Diana Hardcastle
Tina Desae
Lillete Dubey
Richard Gere
David Strathairn
Tamsin Greig
Penelope Wilton

Détails

Date de sortie en Suisse: 01.04.2015
Réalisateur: John Madden
Pays de production: Royaume-Uni
Durée du film: 122 minutes
Genre: Comédie / Drame / Romantique

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleA Most Violent Year
Next articleLes croquettes de Pâques
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!