Après une nuit relativement calme et un réveil facile, je décide de prendre ma matinée pour prendre mes marques!
Un café, un jus d’orange et une portion de frites (!) pour le petit déjeuner, je suis calée pour faire un tour. Je trouve rapidement un spot où l’on peut charger son téléphone en étant installé confortablement sur des poufs!

Je vais tranquillement sur le site où mon premier concert sera celui sur d’Unknown Mortal Orchestra!
Leur son rock aux influences folk tape vraiment bien et malgré l’heure quasi matinale du show, le public est très réceptif et enchanté!

Je me ballade un peu sur le site qui est vraiment immense, on pourrait très vite se perdre et le plan fourni par l’organisation est vraiment peu clair… Je découvre Le Bar du Petit Bois, un endroit dans lequel seulement 150 personnes à la fois sont autorisées! Entre les arbres sont accrochés quelques hamacs, une petite cahute abrite un DJ au son plus chill!

Mon instinct me dirige ensuite vers le bar à bonnes bières!!! Ça, c’est une excellente nouvelle! Le festival ne sert que de la Jupiler ailleurs et là, je peux déguster une Leffe dans un verre en verre!

Je rejoins ensuite la scène de La Petite Maison dans la prairie pour assister à Omar Souleyman!
Dour s’est réveillé et il a de quoi avec ce Syrien qui a débuté sa carrière en animant des mariages mais qui maintenant est produit par Four Tet!
L’ambiance est complètement dingue, je me retrouve au milieu d’une foule dansante et super festive! Omar, keffieh sur la tête, chante sur de la musique traditionnelle mélangée à des beats techno! Du grand n’importe quoi comme j’aime!
L’excellente nouvelle, il sera à l’affiche de la Nox Orae!

Omar Souleyman © REUTERS/Tobias Schwarz

Après Omar, je jette un coup d’œil à Yelle, surtout dans l’idée de me marrer! Ce petit bout de femme envoie assez méchamment, finalement, et je me laisse prendre au jeu le temps de quelques chansons!

C’est maintenant l’heure du choix cornélien dans la programmation! Siriusmodeselktor? Ou Squarepusher? Je me décide pour Squarepusher et je ne regrette pas ce choix, c’est l’un des meilleurs concerts qu’il m’ait été donné de voir!

Tom Jenkinson de son vrai nom, est une sorte de machine ultra évoluée! Son IDM très pointue est influencée par le Drum’n’bass, le jazz et l’electronica. Il est un virtuose tant des machines que de la basse, celle a 7 cordes!
Le concert débute et c’est fou! Squarepusher est seul derrière ses machines! La musique est mathématique, précise et rapide! Le public est assez clairsemé car il faut ce petit truc en plus pour apprécier vraiment ce découpage du rythme! Tant mieux, ça laisse de la place pour danser et pour se laisser envahir par les vibrations des basses! La vidéo est tout aussi pointue que la musique! Tout dans le son influence les images, sortes de reflets visuels d’un chaos extrêmement organisé! Au milieu du concert, moment de grâce! Il s’empare de la fameuse basse et nous joue deux morceaux sans autre artifice!
Puis, basse toujours en main, il termine en ajoutant des beats et des effets, créant une apothéose sonore et visuelle de très grande qualité!

Photography: Sebastien Dehesdin

Pour conclure… DOUUUUUURHEUUUUUUU!