Sélection : Compétition

La narration lente, c’est un peu le mot d’ordre des derniers films en Compétition. Chronic ne déroge pas à la règle, et suit le triste quotidien de David, aide-soignant. Un homme qui voue sa vie à s’occuper de personnes en phase terminale. Passionné par son activité, David noue des liens forts avec ces patients, bien au-delà du cadre médical. Mais ce dévouement a des conséquences. David et sa vie privée, ça fait deux. Sa raison de vivre : ses patients.

Jamais, je ne suis sorti autant partagé d’un film. Chronic est froid, très froid. Michel Franco pose un regard très intrusif dans le monde des infirmiers à domicile. En axant exclusivement son film sur Tim Roth, Franco impose une ambiance lourde, sans musique, laissant le spectateur dans une optique de film sombre. Les scènes de toilettes des patients, lancent un petit froid. Oui, ça existe et Michel Franco met en exergue ce triste quotidien de plusieurs personnes. En fait, la vision de Franco est valable dans les deux sens. Dans le sens du patient et celui de l’aide-soignant. Autre aspect intéressant, le cinéaste mexicain use de plans fixes. À la manière d’un Roy Andersson, cette technique donne cette impression de voir des tableaux animés défiler devant nos yeux. Fascinant et barbant, à la fois.

Michel Franco a avoué avoir écrit le film, exprès pour Tim Roth. C’est donc tout naturellement que l’acteur britannique lui rend la pareille. Effacé et intense, successivement, Tim Roth réussit une performance de premier plan. Sans dévoiler l’histoire, David doit faire face à une plainte pour harcèlement sexuel. Face à ces propos mensongers, David réagit avec une émotion mesurée. Une scène clé!

Chronic n’est pas le film à voir maintes et maintes fois. Mais si on décortique attentivement le métrage, on arrive à une réflexion intéressante. Au-delà de l’approche morbide de Franco, Chronic reste une oeuvre étrange, humaine, voire même prétentieuse. Très mitigé, Chronic se termine sur une scène de mauvais goût, comme si, Michel Franco ne savait pas comment interrompre un récit déprimant.

Fiche technique :

Réalisé par : Michel Franco
Date de sortie : –
Genre : Drame
Durée : 1h33min
Nationalité : Mexicain
Scénario : Michel Franco
Photographie : Yvan Cape

Casting :

Tim Roth
Bitsie Tulloch
Michael Cristofer
Claire Van Der Boom
Tate Ellington
Sarah Sutherland
Joe Santos
David Dastmalchian