Des scénariste qui écrivent nos histoires. Un jour, le serveur de thé est appelé à rattraper un accident tragique. S’ensuit une histoire fantastique entre les cieux, la réalité et une romance. Un gros délire japonais où les scènes s’enchaînent, entrecoupées d’explications sur les personnages qui peuplent ce récit délirant.

Partant d’un scénario original, Ten no chasuke débute par une scène extrêmement soignée et belle, pour dévier sur une esthétique beaucoup moins recherchée et propre. Préférant se focaliser sur des scènes délurées et un scénario qui l’est autant, Sabu délaisse le côté visuel. Bercé par le scénario inédit, Sabu tient le spectateur en haleine une partie du film pour se disperser petit à petit avec des personnages et des anecdotes déboulant de partout. Chaque coup de pinceau détermine la vie, rythmé par de nombreux clichés, l’oeuvre de Sabu est complètement surréaliste dans le mauvais sens.

L’idée reste vraiment le gros point positif dans Ten no chasuke, mais ce délire irréaliste verse dans le côté kitsch (assumé) qui en devient très irritant. Rythmé, drôle, rocambolesque, Ten no chasuke laisse très perplexe au fil des minutes qui s’égrainent. L’histoire ne tient pas la route, et traîne en longeur en faisant durer cette romance future par des retournements de situations incessants. La fin du film reflète l’ensemble du long-métrage, d’ailleurs.

Fiche technique :

Réalisé par : Sabu
Date de sortie : prochainement
Durée : 1h46min
Genre : Romance, Fantastique, Comédie
Nationalité : Japonais

Casting :

Kenichi Matsuya
Ito Ono
Yusuke Iseya
Hiromasa Taguchi
Tina Tamashiro
Susumu Terajima