Malgorzata Szumowska déboule avec Body, son nouveau film. Récemment aperçue avec Aime et fais ce que tu veux ou encore Elles, la polonais n’était pas méconnue du public. Body traite de sujets assez glauques tels que le suicide, l’anorexie ou encore la connexion avec l’au-delà.

Janusz, un médecin légiste, fait face à la perte de femme et l’anorexie de sa fille. En plus de l’anorexie, Janusz doit faire face à la tentative de suicide de sa fille, ce qui engendre un internement immédiat pour remettre sa progéniture sur de bons rails. Débutant sa thérapie, Olga se fait suivre par une étrange thérapeute. Anna, cette étrange thérapeute, développe des pouvoirs surnaturels, indiquant qu’elle peut communiquer avec le monde des esprits.

Le contexte très morbide s’additionne à un humour très singulier. En témoigne la scène d’ouverture, la police découvre le corps d’un homme pendu. Après avoir coupé la corde et fait descendre l’homme de l’arbre, la police ne peut que constater le décès. Surprise, l’individu à priori inanimé, se lève comme si de rien et s’enfuit dans l’indifférence. Une séquence très improbable mais (sûrement) la plus drôle du film.

Malgré l’humour très spécial de l’oeuvre de la réalisatrice polonaise, Body est dénué de rythme. Si bien que cela en devient un supplice au fur et à mesure. Les minutes paraissent interminables et le résultat en demeure très plat. Body est lourd, statique, plat, nous initiant à une thérapie collective pour mettre au goût du jour les problèmes de chacun des protagonistes. Lassant et ennuyeux, l’oeuvre de Szumowska s’apparente à une lente et longue aventure absurde.

Fiche technique :

Réalisé par : Malgorzata Szumowska
Date de sortie : prochainement
Durée : 1h30
Genre : Drame
Nationalité : Polonais

Casting :

Janusz Gajos
Maja Ostaszewska
Adam Woronowicz
Wladyslaw Kowalski