Avengers: Age of Ultron (L’Ere d’Ultron)

L’univers cinématographique de Marvel s’étend de saga en saga, avec aujourd’hui le second film regroupant ses héros les plus populaires.

1
248
Avengers: Age of Ultron, par Joss Whedon
En salles le 22 avril. Image © Marvel 2015. Droits réservés.

Alors qu’en février The Hollywood Reporter annonça que Sony et Disney ont trouvé un accord pour que Spider-Man rejoigne ses compagnons des comics Marvel dans un futur film, pour l’instant nous allons suivre le retour des personnages dans Avengers: Age of Ultron. Le film, avec Ant-Man qui le suivra d’ici quelques mois, refermera la phase deux de Marvel et laissera le temps aux studios de promouvoir Captain America: Civil War pour 2016. Assez du futur, revenons au présent.

À la suite des évènements de Captain America: The Winter Soldier, l’organisation S.H.I.E.L.D. est dissoute et les Avengers assument la protection de la terre. Tony Stark, toujours hanté par l’invasion extra-terrestre de New York, cherche un moyen de défendre la planète pour que les Avengers ne soient plus utiles. Partageant son idée avec Bruce Banner, ils conçoivent le projet Ultron mais n’arrivent pas à le rendre opérationnel. Lorsque les Avengers récupèrent le sceptre de Loki lors d’une mission, Stark voit l’opportunité s’assurer la défense pérenne de la planète, mais sans pouvoir prédire la façon dont l’intelligence artificielle Ultron évoluera.

Il suffisait de regarder le premier teaser de Age of Ultron avec sa musique de Pinocchio et ses ficelles coupées pour comprendre comment la création de Tony Stark va justement évoluer.

James Spader, avec sa voix, son intonation et ses mimétismes parfaits, joue le rôle d’Ultron, une sorte de monstre de Frankenstark donc qui se développe en entité consciente et exhibe un complexe divin, dont la logique finale est que la seule façon pour la race humaine d’obtenir la paix sur terre est que l’on meure tous. Indépendamment de cela, l’androïde et sa croissance sont les points forts du film car il est totalement nouveau dans la série. Ultron est véritablement un robot avec des sentiments, ce qui en fait une machine dangeureuse par sa logique rigide.

Les actions de Stark et les réactions de l’équipe créent énormément de tensions, et le film tente d’explorer davantage les passés de certains Avengers tout en s’axant sur les relations entre les autres, comme entre Romanoff et Banner, Stark et Rogers, ou encore les nouveaux venus; les jumeaux Maximoff (très habilement joués, malgré les accents « de l’est » trop forcés, par Elizabeth Olsen et Aaron Taylor-Johnson), qui ont une histoire très largement modifiée par rapport à la tradition.

Malheureusement, la majorité de film reste une ribambelle d’effets spéciaux, de combats entre Hulk et Iron Man, de combats entre les Avengers et une armée de robots ou encore de combats entre Ultron et un nouveau personnage présenté dans le film.

Au point où Marvel en est dans sa dominance du marché cinématographique, alors que DC semble avoir trouvé sa niche avec des séries télévisées à succès comme Arrow, The Flash ou Gotham, ils peuvent presque tout se permettre. Comme par exemple ici dans Age of Ultron, qui est bien trop axé sur les blagues de Stark, les boutades entre Thor, Captain America et Iron Man, ou encore le ton général du film qui parfois donne des airs de parodie.

La valeur divertissante est toujours présente, mais le strict minimum est offert pour Age of Ultron.

Pour finir, un grand bonus pour l’apparition de Stan Lee (as himself!) et de son expression fétiche « Excelsior! ».

Noté : 2.5 / 5

Bande-Annonce

(Quand même du grand spoiler en regardant la BA)

Casting

Robert Downey Jr.
Chris Hemsworth
Mark Ruffalo
Chris Evans
Scarlett Johansson
Jeremy Renner
Don Cheadle
Aaron Taylor-Johnson
Elizabeth Olsen
Paul Bettany
Cobie Smulders
Anthony Mackie
Hayley Atwell
Idris Elba
Stellan Skarsgård
James Spader
Samuel L. Jackson
Stan Lee

Détails

Date de sortie en Suisse: 22.04.2015
Réalisateur: Joss Whedon
Pays de production: Etats-Unis
Durée du film: 141 minutes
Genre: Action / Science-Fiction

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleL’épique et sa création sur les internets
Next articleConnasse, Princesse des coeurs
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!