A Little Chaos (Les Jardins du Roi)

17 années après qu’il se soit lancé dans la réalisation, Alan Rickman ne présente qu’aujourd’hui son second film derrière la caméra.

0
161
A Little Chaos, par Alan Rickman
Au cinéma le 13 mai. Image droits réservés.

Il y a quelque chose d’invariablement beau dans le cinéma anglais.

Souvent il s’agit de la pureté du jeu d’acteur, héritage de l’éducation au théâtre quasi-universelle outre-Manche. Parfois ce sont les dialogues, riches, recherchés du vocabulaire à la diction. Dans A Little Chaos, c’est un subtil mélange de nombreuses facettes qui en font une œuvre exquise.

Et pour moi, Kate Winslet et Alan Rickman représentent la quintessence de ce que l’Angleterre peut offrir au cinéma.

A Little Chaos nous plonge à Paris, en l’année 1682. Le Roi-Soleil Louis XIV (Alan Rickman) a décidé de construire le somptueux Palais de Versailles pour y déménager sa cour depuis le Louvre. Ce projet pharaonique nécessitant du travail visionnaire pour apprivoiser la forêt sauvage, c’est André le Nôtre (Mathias Schoenaerts) en tant que jardinier du Roi qui fut honoré. Remarquant qu’un travail d’une telle ampleur nécessite de l’aide ainsi qu’une vision nouvelle, le Nôtre décide d’embaucher un associé pour une partie du chantier. Parmi toutes les visions conformes aux standards de l’époque, ce sont les idées légèrement chaotiques de Sabine de Barra (Kate Winslet) qui lui font voir une opportunité. De cette confrontation entre ordre et chaos naîtront de nombreuses intrigues.

Le film est un habile mélange de fiction et de réalité. André le Nôtre, joué par le toujours talentueux Schoenaerts, exista bel et bien. Le chantier principal du film, le Bosquet des Rocailles est toujours visible aujourd’hui. C’est la personne de Madame Sabine de Barra, interprétée par la toujours impeccable Kate Winslet, qui sert de catalyseur au développement relationnel, humain et professionnel dans le film.

Alors que A Little Chaos tourne autour du thème des jardins à la française, c’est le désordre et l’opposition provoqués par Madame de Barra qui crée de la valeur. Si André le Nôtre est symétrique, formel, elle est trouble et imprévisible. Si Louis XIV, Roi de France, est monarque absolu de droit divin, elle est profondément humaine et vulnérable (leur première rencontre est d’ailleurs une scène exquise). Si la cour du Roi, avec ses ragots et son autarcie, est l’élite de l’aristocratie même, alors elle n’est qu’une bourgeoise sans nom.

Cela crée de la curiosité, de la jalousie et menace l’existence du statut quo du gotha.

Pourtant, et de là vient son innocence, Sabine de Barra a ses propres démons, et trouve dans son métier de paysagiste et de jardinière l’occasion de recréer un monde. Le talent d’Alan Rickman derrière la caméra est de traiter A Little Chaos comme Sabine traite son jardin; un canevas vierge sur lequel une vision peut s’exprimer pour créer quelque chose de beau. Mission accomplie.

L’élocution, les plans, la nature, la musique (composée par Peter Gregson, violoncelliste de 27 ans) sont merveilleux, alors que les costumes sont tout juste fabuleux. Certes, il est un peu limité dans sa quête d’authenticité. Il est toujours étrange d’avoir un Anglais jouer Louis XVI malgré la majesté qu’y apporte Rickman, et il est un peu âgé pour les 44 ans que le monarque devait avoir à l’époque. Mention particulière à Stanley Tucci, qui joue Philippe Duc d’Orléans, le frère du Roi, une sorte de Nigel sorti du Diable s’habille en Prada et parachuté au XVIIème siècle.

Pour un film projeté en première internationale au Festival du Film de Toronto en 2014, A Little Chaos est une véritable pièce de théâtre filmée: de la haute dramaturgie.

Noté : 4 / 5

Bande-Annonce

Casting

Kate Winslet
Matthias Schoenaerts
Alan Rickman
Stanley Tucci
Helen McCrory
Jennifer Ehle
Steven Waddington
Pauline Moran
Cathy Belton

Détails

Date de sortie en Suisse: 13.05.2015
Réalisateur: Alan Rickman
Pays de production: Royaume-Uni
Durée du film: 116 minutes
Genre: Romantique / Drame

(Images droits réservés)

REVIEW OVERVIEW
Noté
SHARE
Previous articleRay’s Weekly Mixtape #7
Next articleNicolas Jaar — Nymphs II
J’ai obtenu en septembre 2013 mon Master de HEC Lausanne et je m'occupe ainsi de la majorité de l'aspect commercial et partenariats du webzine. C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint David, Hervé et Sven en mai 2014 pour créer Le Billet, et je me réjouis d'y contribuer dans la durée!