13ème édition du Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains

Du 27 février au 8 mars se déroulera à Genève le Festival du Film et Forum international sur les droits humains. La nouvelle directrice du FIFDH, Isabelle Gattiker a présenté ce mardi le programme ambitieux d’une édition se démarquant de celles précédentes.

0
131
Image droits réservés

« Il est facile de se hisser un peu plus haut que la bêtise et la haine. Il est plus difficile de toucher le cœur, de comprendre les causes réelles de l’horreur et de trouver des solutions. »

 Isabelle Gattiker, Directrice du FIFDH

« Faire sortir la thématique des Droits humains du milieu peu accessible qu’est l’ONU». Voici l’objectif  mis en avant par les organisateurs du FIFDH lors de la présentation du programme de la 13 ème édition du festival. Les projections et débats se dérouleront pour la première fois principalement à Pitoëff (Salle communale de Plainpalais et le Théâtre), triplant ainsi la capacité d’accueil du festival. Autre nouveauté, divers projections et débats auront lieux dans 14 lieux partenaires ; à La Gravière, aux Bains des Pâquis, au Musée d’Ethnographie, au Temps de Saint-Gervais entres autres. Afin d’inclure les tranches marginalisées de la société dans la discussion des Droits humains, le festival propose cette année des projections et discussions dans différentes infrastructures genevoises (prison, centre d’accueil pour les migrants et hôpital psychiatrique). Le Jury international « documentaires de créations » sera présidé par Eric Cantona accompagné entres autres par Yasmina Khadra (auteur de l’Attentat et Les Hirondelles de Kaboul) et Fernand Melgar. Le FIFDH, également forum international, présentera 15 thématiques, chacune illustrée par un film et suivie d’un débat. La communication des djihadistes, le rôle de la société civile dans les défis écologiques, la cybersurveillance et le système financier seront notamment au centre des débats de cette 13ème édition.

 

Le Billet vous recommande:

 « The Wanted 18 » de Amer Shomali et Paul Cowman, documentaire d’animation traitant du conflit israélo-palestinien. Débat en présence de Leïla Shahi, Ambassadrice de la Palestine aupèrs de l’UED, de la Belgique et du Luxembourg et d’Avrham Burg, ancien président de la Knesset, auteur israélien et activiste politique. Mardi 3 mars

« Citizenfour » de Laura Poitras  film documentaire sur Edward Snowden. Débat en présence du journaliste Ewen MacAskill correspondant au Guradian dans la rubrique défense et sécurité et intervention d’Edward Snowden par Skype.
Jeudi 5 mars

« Dirty gold war » première mondiale en présence du réalisateur suisse Daniel Schweizer. Débat sur le système financier et les droits humains.
Samedi 7 mars.

« La France est notre patrie », première internationale en présence du réalisateur Rithy Panh traitant du passé colonial de la Cochinchine.
Vendredi 6 mars

« On the Bride’s side » de Antonio Agugliaro, Gabriele Del Grande et Khaled Soliman Al Nassiry. Débat en présence de Giusi Nicolini, Maire de Lampedusa. Documentaire suivant 5 réfugiés syriens qui tentent de façon très originale d’atteindre la Suède.
Projection gratuite à la Maison de la Paix le jeudi 5 mars.

 

Retrouvez le programme complet sur ici.

 

Milena Pellegrini

 

SHARE
Previous articleDunes Électroniques 2015
Next articleRone – Sing Song
Diplômée en Etudes du développement international, je rejoins l'équipe du Billet en janvier 2015. Films engagés, indépendants, je suis à la recherche d'un cinéma qui perturbe le sens commun et heurte la banalité. Parallèlement, je travaille sur différentes recherches académiques sur le cinéma et la mémoire ainsi qu'au sein du bureau du festival Cully Jazz.